Le FMI craint une surchauffe de l'économie roumanie

16/03/18 à 16:03 - Mise à jour à 17:07

Source: Afp

Le Fonds monétaire international (FMI) a appelé vendredi la Roumanie à la prudence pour éviter une surchauffe de l'économie, ce pays ayant enregistré en 2017 une croissance de 7%, l'une des plus fortes de l'Union européenne.

Le FMI craint une surchauffe de l'économie roumanie

© Getty Images/iStockphoto

"Comme lors d'un marathon, il est important de maintenir un rythme constant (...) car si l'on court trop vite cela peut aboutir à des conséquences négatives", a déclaré Jaewoo Lee, chef de mission du FMI pour la Roumanie, au cours d'une conférence de presse.

La Roumanie se place avec l'Irlande (7,8%) en tête des économies de l'UE en terme de croissance pour l'année écoulée.

Selon M. Lee, la croissance de l'économie a été dopée en 2017 par la consommation des ménages, sur fond de hausses salariales et de baisses de taxes.

Les largesses du gouvernement social-démocrate ont entraîné un bond de l'inflation, à 4,7% en février sur un an, soit le taux le plus haut depuis plus de quatre ans, et un fort creusement du déficit commercial.

En l'absence de mesures visant un resserrement budgétaire, la croissance "deviendra de plus en plus fragile" et la confiance des investisseurs dans l'économie roumaine risque de baisser, a mis en garde M. Lee.

Pour 2018, le FMI s'attend à un ralentissement de la croissance, à 5%, en raison d'un faible niveau des investissements publics et de progrès insuffisants des réformes, notamment des sociétés publiques.

Bucarest table de son côté sur une hausse de 6,1% de son produit intérieur brut (PIB).

La Roumanie avait traversé une profonde récession en 2009-2010, dont elle était sortie grâce à une sévère cure d'austérité et à une aide d'urgence de 20 milliards d'euros du FMI et de l'UE.

Nos partenaires