Le flou règne autour de la déductibilité des prêts hypothécaires

06/02/12 à 21:00 - Mise à jour à 21:00

Source: Trends-Tendances

Le plus grand flou continue à régner sur le sort de la déductibilité des prêts hypothécaires consentis pour l'habitation principale, est-il ressorti ce lundi d'une question orale adressée par le député Jean-Luc Crucke (MR) au ministre-président wallon, Rudy Demotte.

Le flou règne autour de la déductibilité des prêts hypothécaires

© Belga

Il y a trois semaines, les déclarations du secrétaire d'État aux Réformes institutionnelles, Servais Verherstraeten (CD&V), sur le sujet ont fait grand bruit. Il rappelait que, dans le cadre des réformes institutionnelles, cette compétence passerait du fédéral aux Régions à partir de 2014, et que cela vaudrait tant pour les nouveaux contrats que les contrats en cours.

Le 19 janvier, les ministres-présidents wallons et bruxellois, MM. Demotte (PS) et Picqué (PS), se sont voulus rassurants, en insistant sur leur volonté de maintenir un système d'incitant fort.

Le ministre wallon du Logement, Jean-Marc Nollet (Ecolo), a mis en avant l'opportunité d'un mécanisme croisant déductions fiscales et un soutien renforcé aux performances énergétiques des bâtiments. Le ministre du Budget, André Antoine (cdH), a quant à lui souligné la nécessité d'un inventaire avant transfert.

"Que doivent penser aujourd'hui ceux qui travaillent dans la construction, ceux qui ont acquis leur maison ou s'apprête à la construire? ", s'est demandé M. Crucke, s'étonnant des réactions en ordre dispersé dans l'exécutif régional.

Le député a rappelé quelques chiffres: en 2011, on recensait 2,68 millions de prêts hypothécaires conclus en Belgique, le budget fédéral réservé à la déductibilité s'élevant à 1,67 milliard d'euros. "A ce jour, nous n'avons pas de chiffres précis sur lesquels nous sommes d'accord", a expliqué M. Demotte. Des contacts ont eu lieu sur ces questions et ils vont se poursuivre. "Ce qui ne rend pas service dans le contexte actuel, ce sont les déclarations de Servais Verherstraeten", a-t-il ajouté.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires