Le dossier KB Lux a été falsifié selon la partie civile

17/11/14 à 19:06 - Mise à jour à 19:05

Source: Belga

Me Michèle Hirsch, l'avocate d'un ancien dirigeant de la KB Lux, partie civile au procès, a dénoncé lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles une falsification de tout le dossier par les enquêteurs.

Le dossier KB Lux a été falsifié selon la partie civile

© BELGA

Trois anciens enquêteurs dans cette affaire sont actuellement poursuivis pour avoir donné une apparence légale à l'obtention de documents volés, dans le but de fonder les poursuites judiciaires à l'encontre de la banque KB Lux, en 1995. La banque était alors suspectée d'une gigantesque fraude fiscale.

"Tous les jours, en justice, nous, avocats, magistrats, sommes confrontés au travail des policiers. Les procès se basent sur les enquêtes de police. Nous nous fions à eux, en pensant qu'ils font leur travail correctement", a plaidé Me Michèle Hirsch."Que devient la justice si ces policiers agissent d'une manière contraire aux principes de leur profession et à l'Etat de droit", a-t-elle dit.

L'avocate a soutenu que les prévenus avaient organisé une perquisition dans le but de faire entrer légalement dans le dossier des documents qui avaient été volés par d'anciens employés de la KB Lux, avant d'effacer toute trace de cette fausse perquisition et de changer de "scénario". "Des procès-verbaux faisaient état de cette perquisition le 14 février 1995. Puis, ces procès-verbaux ont disparu et ont été remplacés par des procès-verbaux affirmant que les documents avaient été déposés à la Police Judiciaire le 16 mars 1995", a exposé l'avocate.

En savoir plus sur:

Nos partenaires