Le coût horaire de la main d'oeuvre belge parmi les plus élevés

10/04/13 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Trends-Tendances

En 2012, le coût horaire de la main d'oeuvre s'est élevé à 37,2 euros en Belgique, ce qui classe notre pays en troisième position dans l'Union européenne, derrière la Suède (39 euros) et le Danemark (38,1 euros), et devant le Luxembourg (34,6 euros) et la France (34,2 euros), selon des estimations publiées mercredi par Eurostat.

Le coût horaire de la main d'oeuvre belge parmi les plus élevés

© Thinkstock

A l'inverse, la Bulgarie (3,7 euros), la Roumanie (4,4 euros), la Lituanie (5,8 euros) et la Lettonie (6 euros) affichent les coûts horaires les plus bas.

En moyenne, les coûts horaires de la main d'oeuvre dans l'ensemble de l'économie (hors agriculture et administration publique) ont été estimés en 2012 à 23,4 euros dans l'UE et à 28 euros dans la zone euro.

Dans l'économie marchande, les coûts horaires de la main d'oeuvre étaient les plus élevés dans l'industrie (24,2 euros dans l'UE et 30,3 euros dans la zone euro), suivie des services (respectivement 23,7 euros et 27,6 euros) et du secteur de la construction (21 euros et 24,3 euros), note encore l'office européen de statistiques. Dans l'économie principalement non-marchande (hors administration publique), les coûts horaires de la main d'oeuvre étaient de 22,9 euros dans l'UE et de 27,2 euros dans la zone euro.

Entre 2008 et 2012, les coûts horaires de la main d'oeuvre dans l'ensemble de l'économie, exprimés en euros, ont augmenté de 8,6% dans l'UE et de 8,7% dans la zone euro. Parmi les pays de l'eurozone, les hausses les plus marquées ont été enregistrées en Autriche (+15,5%), en Slovaquie (+13,8%), en Finlande (+13,7%) et en Belgique (+13,1%). La seule baisse a été observée en Grèce (-11,2%).

Les coûts de la main-d'oeuvre comprennent les salaires et traitements, auxquels s'ajoutent les coûts non salariaux tels que les cotisations sociales à la charge des employeurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires