Le chômage mondial augmentera en 2016 et en 2017

20/01/16 à 07:08 - Mise à jour à 07:08

Source: Belga

Malgré une baisse du taux de chômage dans un certain nombre de pays développés, une nouvelle analyse de l'Organisation internationale du travail (OIT) pointe que la crise mondiale de l'emploi n'est pas terminée.

Le chômage mondial augmentera en 2016 et en 2017

© iStock

Les perspectives de croissance de l'emploi sont mauvaises dans les pays en développement, principalement le Brésil, la Chine et les pays producteurs de pétrole, selon le rapport.

Les chiffres du chômage en 2015 ont atteint 197,1 millions, soit 27 millions de plus que durant la crise financière de 2007, et il est prévu que ces chiffres augmentent encore pour l'année 2016 pour atteindre 199,4 millions.

Près de 1,1 million de chômeurs devraient encore s'ajouter à ce nombre en croissance en 2017, prévoit l'OIT dans un rapport intitulé "Emploi et perspectives sociales à travers le monde".

"Le ralentissement des économies en développement et une forte baisse des prix des matières premières ont eu un effet dramatique sur le monde de l'emploi", explique le directeur général de l'OIT, Guy Ryder. "Beaucoup de gens doivent accepter un emploi peu rémunéré. Malgré le recul du nombre de chômeurs dans certains pays de l'UE et les Etats-Unis, trop de gens restent sans travail."

Le taux de chômage des pays développés a chuté de 7,1 pour cent en 2014 à 6,7 pour cent en 2015. Un certain nombre de pays d'Europe centrale et du Nord avait une meilleure croissance de l'emploi que prévu en 2015. Dans la plupart des cas, cette amélioration n'a pas suffi à combler le fossé qui a surgi à la suite de la crise financière dans le secteur de l'emploi.

Les perspectives de croissance de l'emploi sont actuellement moins bonnes dans les pays en croissance et en développement, en particulier au Brésil, en Chine et dans les pays producteurs de pétrole.

"L'économie instable et les flux de capitaux volatiles, les marchés financiers encore dysfonctionnels et un manque de demande continuent à jouer des tours aux entreprises du monde entier et à mettre un frein à l'investissement et la création d'emplois", estime Raymond Torres, du département recherche de l'OIT.

Plus de deux milliards de personnes issues de la population active mondiale n'ont pas d'emploi. Environ 26 millions de personnes ont rejoint ce groupe en 2015. Le rapport souligne que les économies développées et émergentes sont susceptibles de voir ces chiffres encore augmenter.

En savoir plus sur:

Nos partenaires