Le chômage de longue durée en hausse en 2014

22/04/15 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

Source: Belga

En Belgique, si le taux de chômage est resté stable à 8,5%, la proportion des chômeurs de longue durée a quant à elle augmenté de 3,9%, selon Eurostat.

Le chômage de longue durée en hausse en 2014

© Belga

Le taux de chômage dans l'Union européenne a baissé de 0,7%, à 10,1%, en 2014. Le chômage chez les jeunes (15-24 ans) a également connu une diminution de 1,6%, ressort-il mercredi des chiffres de l'Office des statistiques de l'UE, Eurostat.

Le taux de chômage a globalement baissé dans les régions de l'Union européenne en 2014. Néanmoins, d'importantes disparités persistent entre ces dernières.

Les dix taux de chômage total les plus faibles ont effectivement tous étés relevés en Allemagne, à l'exception de la région de Prague en République tchèque (2,5% de taux de chômage). Les régions les plus touchées se situent quant à elles majoritairement en Espagne, où le taux de chômage atteint notamment 34,8% en Andalousie, et en Grèce.

C'est également en Allemagne que l'on recense les plus faibles de taux de chômage chez les jeunes (de 3,7% en Haute-Bavière à 7,4% en Basse-Saxe). Le Tirol italien est également relativement épargné avec une proportion de 6% de chômeurs de moins de 25 ans. Les régions les plus affectées par le chômage des jeunes sont celles du sud de l'Europe; en Grèce, en Espagne et en Italie. L'Epire (Grèce) enregistrait notamment une proportion de 69,6% en 2014, suivi de près par la Ceuta (67,5%) et l'Andalousie (61,5%).

Le proportion du chômage de longue durée, qui correspond au pourcentage des chômeurs étant sans emploi depuis douze mois ou plus, a quant à elle crû de 2,1% en 2014 pour s'établir à 49,3%. C'est en Suède que les taux étaient les moins élevés (de 14,8% à 22% selon les régions) et en Grèce qu'ils étaient les plus conséquents (de 44,6 à 77,3%).

En Belgique, si le taux total de chômage est resté stable à 8,5% de chômeurs pour la population active, la proportion de jeunes chômeurs a diminué de 0,5%. Ici aussi des disparités sont notées, puisque la proportion atteint 39,5% à Bruxelles (- 0,4), 16,1% en Flandre (- 0,5) et 32,1% en Wallonie (-0,7). Le chômage de longue durée a par contre augmenté un peu partout dans le pays, à l'exception des provinces de Namur, de Liège et de Brabant flamand. Il a néanmoins globalement crû de 3,9% et a explosé de plus de 10 points de pourcentage dans les provinces du Luxembourg, du Limbourg et de Flandre orientale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires