Le "Brexit", "le plus gros risque immédiat" pour les marchés

16/06/16 à 14:39 - Mise à jour à 14:43

Source: Belga

La Banque d'Angleterre (BoE) a réaffirmé jeudi qu'elle considérait le référendum sur l'UE comme le "plus gros risque immédiat" pour les marchés financiers britanniques et mondiaux, tout en maintenant son taux directeur à 0,50%.

Le "Brexit", "le plus gros risque immédiat" pour les marchés

© REUTERS

"Un vote en faveur d'une sortie de l'UE (Union européenne) altèrerait considérablement les perspectives de production et d'inflation, et ainsi le cadre" dans lequel la politique monétaire est établie, a prévenu la banque centrale britannique dans un communiqué, qui estime que la croissance britannique risquerait d'être affaiblie. Si les Britanniques votent pour quitter l'UE le 23 juin, les foyers différeraient leurs dépenses de consommation et les entreprises leurs investissements, ce qui provoquerait une baisse de la demande de main d'oeuvre et ainsi une hausse du chômage, a prévenu l'institution.

En outre, au vu des mouvements récents sur les marchés de devises, "il semble de plus en plus probable que, si le Royaume-Uni votait pour une sortie de l'UE, le taux de change de la livre continuerait de tomber, peut-être sévèrement", a relevé la BoE, qui prévient également que l'impact négatif d'un éventuel "Brexit" risquerait de se propager à l'économie mondiale. Dans un tel contexte, la trajectoire de la croissance serait "considérablement plus faible" mais celle de l'inflation "particulièrement plus élevée". Cela compliquerait la tâche de la banque centrale qui estime qu'elle serait contrainte de choisir entre agir pour stabiliser les prix à la consommation d'un côté ou soutenir la productivité et l'emploi de l'autre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires