La zone euro en crise accueille l'Estonie

27/12/10 à 13:29 - Mise à jour à 13:29

Source: Trends-Tendances

La zone euro comptera au 1er janvier 17 pays et environ 330 millions d'habitants avec l'Estonie qui la rejoint à un moment où elle traverse la plus grave crise depuis sa création en 1999, du fait notamment de l'ampleur de la dette de ses Etats membres.

La zone euro en crise accueille l'Estonie

© Thinkstock

L'Estonie s'apprête à adopter au 1er janvier la monnaie européenne, son gouvernement de centre-droit affirmant que cela donnera une nouvelle impulsion à l'économie et à l'emploi, malgré la crise de la zone euro.

Ce pays balte de 1,3 million d'habitants deviendra le 17e membre de la zone euro et le 3e pays ex-communiste à adopter la monnaie commune, après la Slovénie en 2007 et la Slovaquie en 2009.

La plupart des Estoniens, entrés dans l'UE en 2004, sont favorables au remplacement par l'euro de la couronne, monnaie nationale créée à la place du rouble soviétique en 1992, après cinq décennies de domination de Moscou.

Réputé pour sa rigueur budgétaire avant la crise mondiale, le gouvernement estonien de centre-droit clame que le passage à l'euro est avantageux et constitue une étape logique pour une petite économie ouverte au monde.

Surnommée le "Tigre de la Baltique" pour son passage rapide d'une économie centralisée à l'économie de marché et pour sa croissance impressionnante, l'Estonie a déjà tenté en 2007 d'adopter l'euro mais a échoué à cause d'une inflation trop élevée.

Le pays a ensuite été touché de plein fouet par la crise mondiale. Son économie s'est contractée de 14,1% en 2009, soit l'une des plus fortes chutes dans le monde.

En 2010, le PIB estonien devrait toutefois croître de 2,5%, avant une hausse attendue de 3,9% en 2011. En 2009, ses déficits publics sont chiffrés à 1,7% du PIB et ils devraient baisser à 1,3% en 2010, avant de remonter à 1,6% en 2011.

La zone euro en crise

Ensemble, les pays de la zone euro représentent un important poids économique et commercial: le Produit intérieur brut (PIB) de la zone euro atteignait 8.956 milliards d'euros l'an dernier, selon l'office européen des statistiques Eurostat.

C'est moins que celui des Etats-Unis, le pays qui pointe à la première place dans l'économie mondiale, mais plus que celui de la Chine ou du Japon.

La zone euro a été créée en 1999, par 11 des 15 pays que l'Union européenne comptait alors : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Portugal. La Grèce a été la première à les rejoindre en 2001, suivie de la Slovénie en 2007, de Chypre et Malte en 2008, de la Slovaquie en 2009. Début 2011, ce sera le tour de l'Estonie.

Tous les pays de l'Union européenne ont vocation à rejoindre la zone euro, s'ils respectent divers critères économiques. Deux pays ont cependant obtenu une dérogation (Royaume-Uni et Danemark), et la Suède un report pour son adhésion.

Durant les trois premières années, l'euro a été utilisé seulement à des fins comptables et pour des paiements électroniques. Les pièceset billets ont été mis en circulation début 2002.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires