La zone euro a 50% de chances de survie pour la Slovaquie

31/08/12 à 08:07 - Mise à jour à 08:07

Source: Trends-Tendances

L'avenir de la zone euro est en jeu et il y a 50% de possibilités qu'elle se déchire, a estimé jeudi le Premier ministre slovaque Robert Fico.

La zone euro a 50% de chances de survie pour la Slovaquie

© BELGA

"J'estime qu'il y a 50% de possibilités que la zone euro se déchire et 50% de chances qu'elle survive", a déclaré Robert Fico à la presse à Bratislava. Pour lui, la survie du bloc des 17 pays européens dépendra de la gestion de la crise par les Etats membres.

La façon dont ils vont réagir aux appels lancés pour une plus grande intégration européenne va mener soit au "renforcement de l'Union européenne et de la zone euro, soit à son déchirement", a-t-il estimé.

Alors que la crise financière qui a touché la Grèce menace de se propager à l'Espagne et l'Italie, certains économistes suggèrent de diviser la zone euro en deux, avec une partie forte regroupant les pays du nord et une plus faible avec les pays du sud afin de leur permettre de redresser leurs économies. "Si cela devait arriver, la Slovaquie devrait à tout prix rester dans le coeur de la zone euro, c'est pourquoi nous devons tenir notre engagement de consolider les finances publiques conformément aux règles des pays de la zone euro", a-t-il dit.

La Slovaquie, pays ex-communiste de 5,4 millions d'habitants, qui a adhéré à la zone euro en 2009, a adopté des mesures d'austérité pour consolider ses finances publiques. Ce pays a affiché l'an dernier une croissance de 3,3%. Selon les prévisions de la Commission européenne, son PIB progressera de 1,8% cette année, soit le meilleur résultat au sein de la zone euro.

La Slovaquie était le seul pays de la zone ayant refusé de participer au plan d'aide initial à la Grèce en 2010 et le dernier à ratifier en octobre le fonds de sauvetage européen FESF, auquel elle participe au niveau de 7,7 milliards d'euros sous forme de garanties.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires