La Wallonie roule des muscles face à la Flandre

26/05/11 à 15:18 - Mise à jour à 15:18

Source: Trends-Tendances

La Wallonie a mieux résisté à la crise que la Flandre, ont affirmé jeudi Rudy Demotte et ses ministres wallons. La preuve par les chiffres.

La Wallonie roule des muscles face à la Flandre

© Image Globe/Benoît Doppagne

La Wallonie a mieux résisté à la crise que la Flandre, ont affirmé jeudi le ministre-président wallon Rudy Demotte et les ministres wallons, après s'être livrés à un exercice de "suivi" du plan de développement socioéconomique Marshall 2.vert qui, selon eux, est incontestablement en train de porter ses fruits. Un plan soutenu par un budget total de 2,77 milliards d'euros.

Selon les données évoquées par le gouvernement, la Wallonie aurait enregistré, durant l'année de crise 2009, une croissance négative de - 3,1 %, pour - 3,4 % à la Flandre. Quant aux perspectives de croissance 2009-2015, elles sont en moyenne de 2,3 % en Flandre, pour 2,2 % en Wallonie et 2 % à Bruxelles. La moyenne enregistrée de 2002 à 2008 était de 2,1 % en Flandre, 1,7 % en Wallonie et 1,9 % à Bruxelles.

Toujours selon les chiffres gouvernementaux, le taux d'emploi wallon est passé de 55,1 % à 57,2 % de 2004 à 2008. Cette augmentation est comparable à celle qu'a connue la Flandre (2,1 %). Cela représente une augmentation de plus de 70.000 unités en Wallonie sur la période 2004-2009.

Adaptations et nouveautés pour le plan Marshall 2.vert

Le gouvernement wallon a procédé jeudi à une série d'adaptations à la mise en oeuvre du plan de développement socioéconomique Marshall 2.vert. Ces initiatives concernent notamment les plateformes d'innovation, l'économie verte et la création d'un Institut d'évaluation technologique. Cette institution sera indépendante et hébergée par le Parlement wallon. Elle servira aussi la Fédération Wallonie-Bruxelles et éventuellement la Région bruxelloise, a indiqué Jean-Claude Marcourt, ministre de l'Economie, à l'issue de la réunion du gouvernement.

L'institut sera chargé de remettre des avis critiques sur les enjeux technologiques et scientifiques sous-jacents à certains projets liés à des choix technologiques, afin d'éclairer les différents commanditaires mais aussi la société. Il pourra aussi proposer des solutions de rechange.

Le gouvernement a également décidé de créer des plateformes d'innovation afin d'apporter du soutien à une infrastructure matérielle ou virtuelle, partagée et ouverte, qui offre des compétences et des services. Elles seront impulsées par les entreprises et validées par les pôles de compétitivité créés par le plan Marshall 2.vert. Une plateforme est déjà financée, dans le domaine de la thérapie cellulaire.

Les ministres ont encore accordé une subvention de 500.000 euros au Campus automobile de Spa-Francorchamps dans le cadre de la création d'un incubateur "motorisations propres". En outre, les gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles feront réaliser, en 2012, un cadastre des principaux équipements de recherche disponibles à l'intérieur de la Fédération.

"C'est le premier acte posé dans le cadre de la nouvelle dénomination de la Communauté française", a commenté Jean-Marc Nollet, ministre de la Recherche.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires