La vraie part du nucléaire en Belgique

08/05/12 à 20:43 - Mise à jour à 20:43

Source: Trends-Tendances

En 2011, 57 % de l'électricité produite en Belgique était d'origine nucléaire. Loin, très loin des 26,8 % d'électricité issue du gaz naturel, pointe la Creg, qui veut par ailleurs clarifier les mesures d'indexation des prix de l'énergie.

La vraie part du nucléaire en Belgique

© Thinkstock

En 2011, 57 % de l'électricité produite en Belgique - au départ d'installations raccordées au réseau d'Elia - était d'origine nucléaire, ressort-il du rapport 2011 de la Commission de régulation de l'électricité et du gaz publié mardi. En 2011, les deux centrales nucléaire belges (Doel et Tihange) ont ainsi produit près de 45.937 GWh d'électricité.

La part du gaz naturel dans la production d'électricité a quant à elle atteint 26,8 %, à 21.584 GWh, contre une part de 4,6 %, soit 3.692 GWh, pour le charbon. Les postes "Autre autoproduction consommée localement" (3 %), "Hydro et pompes" (1,7 %) et "Autres" (6,9 %) complètent le tableau.

En 2011, la production nette d'électricité s'est élevée au total à 80.600 GWh, en baisse par rapport aux 85.800 GWh de 2010 et aux 84.724 GWh de 2009.

La Creg veut clarifier les mesures d'indexation des prix de l'énergie

Le régulateur fédéral des marchés de l'électricité et du gaz naturel en Belgique veut clarifier les mesures d'indexation des prix de l'électricité, écrivait De Standaard plus tôt mardi.

Comme il est apparu que les prix de l'énergie ont augmenté plus fortement en Belgique que dans les pays voisins, le gouvernement fédéral a demandé à la Creg de fournir une proposition pour rendre l'indexation des prix dans ce domaine plus claire et transparente.

La Commission de régulation propose notamment que les prix ne puissent évoluer qu'en fonction des coûts d'approvisionnement réels des fournisseurs. D'autres critères ne peuvent pas être pris en compte pour fixer l'indexation. Afin d'améliorer encore la transparence, la Creg souhaiterait que les chiffres justifiant une indexation soient disponibles gratuitement pour les consommateurs.

La proposition de la Creg a été transmise pour avis aux fournisseurs d'énergie et aux organisations de consommateurs. En fonction des résultats, le gouvernement prendra une décision.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires