La taxe sur les plus-values, un "attentat sur les entrepreneurs", dénonce l'Unizo

13/10/16 à 11:06 - Mise à jour à 11:06

Source: Belga

L'organisation des entrepreneurs flamands Unizo, des rangs de laquelle est issu le vice-premier ministre CD&V Kris Peeters, dit tout le mal qu'elle pense de la proposition formulée par les chrétiens-démocrates flamands de taxer les plus-values.

La taxe sur les plus-values, un "attentat sur les entrepreneurs", dénonce l'Unizo

Karel Van Eetvelt, CEO de l'Unizo © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Il s'agit d'un "attentat sur les entrepreneurs", a dénoncé le patron de l'organisation Karel Van Eetvelt sur la VRT-Radio. Il évoque une mesure qui "frappera une nouvelle fois la classe travailleuse la plus assidue".

Karel Van Eetvelt fustige par ailleurs l'impasse dans laquelle se trouvent les négociations budgétaires et les réformes socio-économiques. "C'est triste pour les gens qui veulent aller de l'avant. Ce surplace n'est profitable à personne", indique-t-il.

Le patron de l'organisation ne comprend pas le lien qui est fait entre la baisse de l'impôt sur les sociétés - que l'Unizo appelle de ses voeux depuis longtemps - et l'introduction d'une taxe sur les plus-values. "C'est le genre de rapprochement imaginé par des gens qui n'ont pas le sens des réalités", estime-t-il.

Karel Van Eetvelt rejette également la proposition sur le fond. "J'ai le sentiment que la taxation des plus-values est motivée par un sentiment de jalousie, émanant de gens qui n'investissent pas, qui ne savent pas de quoi il en retourne et qui se disent 'prenons tout ce qu'il y a moyen de prendre'".

En savoir plus sur:

Nos partenaires