La stabilisation du marché laitier "passe nécessairement par une réforme du système"

30/07/15 à 14:45 - Mise à jour à 14:45

Source: Belga

La chute des prix du lait jusqu'à 25 centimes le litre, "est le résultat d'une politique laitière qui mise sur l'exportation et la surproduction", estime l'European Milk Board (EMB) selon qui la stabilisation du marché laitier "passe nécessairement par une réforme du système".

La stabilisation du marché laitier "passe nécessairement par une réforme du système"

/ © istock

"Si les excédents anéantissent les prix, il faut agir sur le levier des volumes de production dans l'UE pour contrecarrer la menace existentielle qui pèse sur les producteurs de lait. Réduire les volumes produits en temps de crise permet de diminuer la pression sur le marché et d'atteindre des prix plus élevés", estime Sieta van Keimpema, vice-présidente de l'European Milk Board.

"Étant donné que les producteurs ne diminueront pas leur production de manière individuelle, cela implique la mise en place solidaire d'un instrument de gestion de crise, tel que le Programme de Responsabilisation face au Marché (PRM). Un tel système permettrait de garantir une répartition équitable de la réduction des volumes sur tous les producteurs et le juste prix atteint de cette manière profiterait à chaque producteur", ajoute-t-elle.

Pour l'EMB, "seule la mise en place par la Commission, le Conseil et le Parlement européens d'un mécanisme de gestion de crise basé sur la réduction des volumes produits peut aboutir à une situation de marché permettant aux producteurs laitiers d'obtenir un prix équitable. La réunion extraordinaire des ministres européens de l'agriculture sur la crise des prix du lait prévue le 7 septembre devra lancer des signaux importants et amorcer la mise en place de solutions à long terme."

En savoir plus sur:

Nos partenaires