La Slovénie risque, à son tour, une grave crise bancaire

09/04/13 à 13:19 - Mise à jour à 13:19

Source: Trends-Tendances

La Slovénie risque de devoir faire face à une profonde crise de son secteur bancaire si le pays n'intervient pas rapidement, a averti mardi l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) dans le cadre d'une visite dans la capitale slovène.

La Slovénie risque, à son tour, une grave crise bancaire

© Reuters

Les marchés financiers craignent depuis un certain temps que la Slovénie ne soit le prochain Etat de la zone euro à demander une aide d'urgence.

Les banques slovènes sont confrontées à une hausse de créances douteuses et sont déjà dépendantes du financement octroyé par la Banque centrale européenne. Le total des mauvaises créances des banques est estimé à 7 milliards d'euros, ce qui représente 19% de l'économie nationale.

L'OCDE suggère notamment à la Slovénie de recapitaliser les banques viables mises sous pression. Les banques publiques Nova Ljubljanska Banka et Nova Kreditna Bank Maribor doivent être cédées et les établissements bancaires en trop grandes difficultés doivent être mis en liquidation.

La Slovénie a mis en place une "bad bank" pour y loger les actifs les plus problématiques de son secteur bancaire. Une décision saluée par l'OCDE qui demande toutefois plus de clarté et de transparence sur cette structure de défaisance.

L'OCDE recommande aux autorités slovènes d'agir rapidement et en profondeur. Sans changements dans la gestion de son secteur bancaire, la Slovénie risque de voir sa dette publique doubler pour passer la barre des 100% du PIB en 2025, avertit l'organisation. La dette publique slovène a récemment gonflé, passant de 35% du PIB en 2009 à près de 54%.

Lisez aussi notre article "La Slovénie en point de mire"

En savoir plus sur:

Nos partenaires