La Sécurité sociale à l'équilibre, "c'est pour 2011 !"

06/10/10 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Source: Trends-Tendances

Le gouvernement défendra, dans la foulée des mutualités et aux côtés des partenaires sociaux, la mise à disposition de la Sécu de 1 milliard d'euros d'efforts réalisés dans le secteur des soins de santé.

La Sécurité sociale à l'équilibre, "c'est pour 2011 !"

© Belga

Le budget de la Sécurité sociale sera à nouveau à l'équilibre en 2011, s'est réjouie mercredi Laurette Onkelinx, ministre des Affaires sociales et de la Santé. Le gouvernement défendra, dans la foulée des mutualités et aux côtés des partenaires sociaux, la mise à disposition de la Sécu de 1 milliard d'euros d'efforts réalisés dans le secteur des soins de santé.

Comme d'autres départements, la Sécurité sociale a subi la crise de plein fouet, en raison de la baisse des recettes de cotisations et de la hausse des prestations (chômage). Un déficit global de près de 5 milliards d'euros était annoncé en septembre 2009 pour l'année 2011. L'amélioration de la conjoncture permet à la Sécu de revoir à la hausse les estimations d'un peu plus de 1 milliard d'euros.

L'Etat avait décidé d'octroyer à la Sécu une "dotation exceptionnelle" de 2,8 milliards d'euros en 2011. Conjuguée à l'amélioration de la conjoncture, cette dotation permettait de limiter le déficit 2011 à environ 1 milliard.

De déficit, cependant, il ne devrait plus être question. Le comité d'assurance de l'Inami, qui réunit les mutualités, les prestataires et établissements de soins, a adopté lundi une proposition de budget 2011 des soins de santé dégageant 1 milliard d'euros pour les autres départements de la Sécu, dans le cadre de la norme de croissance de 4,5 %.

Le conseil des ministres restreint a donné mercredi son feu vert à cette proposition, qui sera soutenue par le gouvernement au conseil général de l'Inami, au sein duquel siègent également les partenaires sociaux. Il se réunit le 18 octobre.

"En ces temps un peu troubles, cet effort exceptionnel est le bienvenu" (Onkelinx)

Pour y arriver, des propositions seront faites en vue de réaliser des économies en soins de santé. Il devrait y en avoir dans le secteur des médicaments et en biologie clinique. De nouvelles initiatives compensées par les mesures d'économie seront également sur la table, notamment au profit du plan cancer.

Quant aux "économies réalisées, elles ne porteront pas sur le patient", a assuré la ministre : "C'est là toute la différence entre austérité et rigueur", a précisé la ministre socialiste.

L'équilibre retrouvé de la Sécu permet au fédéral de limiter son déficit budgétaire en 2011, une sorte de donnant-donnant au sein de l'entité I, sachant que le financement alternatif de la Sécu continue d'augmenter. Cette situation permet à la Belgique d'appartenir au "peloton de tête" européen en matière de gestion des finances publiques et d'assurer le citoyen d'une couverture sociale solide, a indiqué le premier ministre, Yves Leterme.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires