La Russie envisage un vaste programme de privatisation

27/07/10 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Trends-Tendances

Le ministère des Finances propose de vendre dans les trois ans à venir des parts dans une dizaine de ses sociétés publiques les plus stratégiques. L'Etat espère en tirer 29 milliards de dollars, selon la presse russe.

La Russie envisage un vaste programme de privatisation

© Epa

La Russie envisage une large privatisation dans les trois ans à venir avec la vente de parts dans des sociétés publiques pour 29 milliards de dollars, ont rapporté lundi des médias russes. "Le ministère des Finances propose de vendre des parts dans des sociétés publiques et des banques, tout en conservant le contrôle" de ces entreprises, a rapporté l'agence Ria Novosti, citant une source gouvernementale.

Ce projet prévoit la vente de 27,1% des parts de la compagnie Transneft qui gère les oléoducs, 24,16% du premier producteur du pétrole Rosneft, et de 9,3% de la principale banque publique Sberbank. Ces sociétés ont déjà été en partie privatisées et la nouvelle vague de privatisation doit aussi voir la vente de 25% moins une action de la société des chemins des fers RZD, contrôlée à 100% par l'Etat.

Ces ventes doivent rapporter au budget environ 300 milliards de roubles (10 milliards de dollars) par an entre 2011 et 2013, soit un total de 883,5 milliards de roubles (29,1 milliards de dollars).

Parmi les dix compagnies publiques qui seront privatisées figurent la banque VTV et la société Rushydro qui gère les centrales hydroélectriques.

Réduire le déficit budgétaire

Selon le quotidien des affaires Vedosmosti, ce projet a pour but de réduire le déficit budgétaire, l'une des priorités du gouvernement. Le budget russe est tombé en 2009 dans le rouge pour la première fois depuis dix ans du fait de la crise économique et de la chute des cours du pétrole.

Le Premier ministre Vladimir Poutine a demandé à son ministre des Finances Alexeï Koudrine de réduire le déficit budgétaire à 4% du PIB en 2011, 3% en 2012 et 2% en 2013.

La Russie a freiné ces dernières années les privatisations après des ventes chaotiques dans les années 1990. Elle a resserré nettement son contrôle sur l'économie du pays, notamment dans les industries de matières premières, s'attirant ainsi les critiques des milieux économiques étrangers.

Les dernières privatisations d'ampleur dans le pays remontent à 2007. La dernière fut l'entrée en Bourse au printemps 2007 de la banque publique VTB, qui avait levé quelque 8 milliards de dollars. Elle s'était classée ainsi derrière Rosneft qui avait collecté 10,6 mds USD l'année précédente en plaçant 15% de son capital en Bourse.

Trends.be avec L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires