La reprise sur le marché de l'emploi wallon est attendue pour 2014

28/11/13 à 14:33 - Mise à jour à 14:33

Source: Trends-Tendances

Après deux récessions successives au cours des cinq dernières années, la reprise sur le marché de l'emploi en Wallonie devrait se manifester en 2014, indique le Forem dans une analyse de l'évolution du marché de l'emploi au sud du pays depuis 2008.

La reprise sur le marché de l'emploi wallon est  attendue pour 2014

© Belga

Alors que plusieurs signes de reprise se manifestent depuis plusieurs semaines -redressement de la confiance des consommateurs et des chefs d'entreprise, prévisions de croissance du PIB, etc.-, le Forem s'attend à ce que le marché wallon de l'emploi se redresse en 2014 "car celui-ci réagit habituellement avec un décalage de plusieurs mois."

Actuellement, la tendance reste à la baisse au niveau de l'offre d'emploi mais le dernier baromètre des perspectives d'emploi de Manpower laisse entrevoir une reprise des recrutements par les employeurs wallons. En outre, si l'activité intérimaire reste orientée à la baisse sur base annuelle, le nombre d'heures d'intérim prestées en octobre a augmenté sensiblement (+1,15%) par rapport au mois de septembre 2013, ce qui constitue "un signal positif" aux yeux du Forem.

Ce dernier observe aussi, pour le cinquième mois consécutif, une diminution de la demande d'emploi des jeunes de moins de 25 ans. "Cette tendance, si elle se poursuit dans les mois à venir, pourrait présager une sortie de crise". Parmi les autres constats faits par le Forem, figure le fait que les flux 'entrée et sortie' de la demande d'emploi augmentent. Selon le service public de l'emploi, "ce trend positif indique un regain du dynamisme sur le marché de l'emploi car davantage de personnes connaissent des périodes d'emploi".

Le Forem remarque encore que le chômage temporaire perdure en 2013. Revenant sur la période écoulée depuis le début de la crise, en 2008, le Forem remarque que le marché de l'emploi a connu deux récessions: en 2008-2009 et en 2011-2012. Toutefois, ces deux périodes se différencient par leur durée et les secteurs touchés.

Ainsi, en 2009, la crise a influencé négativement le marché de l'emploi de manière profonde, avec même un pic de hausse de la demande d'emploi de +7,2 % sur base annuelle, mais sur un laps de temps relativement court, soit 13 mois. De plus, ses effets se sont globalement limités à quelques secteurs comme l'industrie, la construction, le transport et la logistique. Quant à la seconde période de récession, ses effets depuis 2012 semblent moins marqués, avec un pic de la demande d'emploi à 2,2% sur base annuelle, mais elle dure depuis plus de 20 mois. Et contrairement à la crise en 2009, tous les secteurs sont touchés, même le non marchand (santé et action sociale, administration publique, services), souligne le service régional de l'emploi et de la formation.

Les dernières statistiques mensuelles publiées, celles d'octobre 2013, révèlent un indicateur de demande d'emploi wallon s'élevant à 14,2% contre 13,9% un an plus tôt.

Nos partenaires