La production d'électricité verte a progressé de 4% en 2013 en Wallonie

15/07/14 à 17:59 - Mise à jour à 17:59

Source: Trends-Tendances

La production d'électricité verte a progressé en 2013 en Wallonie de 4% par rapport à l'année 2012 et a atteint 4.620 GWh dont 3.343 GWh d'électricité renouvelable, peut-on lire dans un rapport de la CWaPe, le régulateur wallon, sur l'évolution des certificats verts. Le taux de croissance en 2013 est moindre que celui observé l'an passé (12%).

La production d'électricité verte a progressé de 4% en 2013 en Wallonie

© Thinkstock

Plus de 50% de l'électricité verte produite en 2013 est assurée à parts égales par les filières biomasse et cogénération fossile. L'éolien a représenté 26% de l'électricité produite, la filière solaire photovoltaïque 14% et l'hydraulique 8%. Au total, fin 2013, on dénombrait 727 installations de plus de 10 kW, dont 473 installations solaires photovoltaïques; contre au total 440 installations fin 2012. En ce qui concerne ces sites de production de plus de 10 kW, la CWaPE enregistrait fin 2013 une capacité supplémentaire installée d'un peu plus de 100 MW, contre seulement 50 MW en 2012.

Outre les augmentations de capacité des sites existants (6 MW) ou le redémarrage d'installations (17 MW), on relève 289 nouveaux sites de production (77 MW). Il s'agit essentiellement d'installations solaires photovoltaïques (264 nouveaux sites pour un total de 28 MW) et de cinq parcs éoliens (36,5 MW).

En ce qui concerne les sites de production jusqu'à 10 kW, on constate un arrêt presque total des commandes d'installations solaires photovoltaïques après le 31 mars 2013, date de la fin du régime d'octroi de certificats verts. Au total, près de 21.400 installations ont été mises en service en 2013 (pour 15.000 commandes passées le premier trimestre 2013) contre 48.000 en 2012. Fin 2013, plus de 120.000 installations étaient recensées dans la banque de données de la CWaPE.

Le niveau de soutien moyen à l'électricité verte en Wallonie est de 112 euros/MWh, en augmentation de 13% par rapport à 2012. Cette hausse est due à la part toujours croissante en 2013 de la filière solaire photovoltaïque. Au global, le soutien alloué à la production d'électricité verte produite en 2013 est estimé à 520 millions d'euros, dont 56% pour le solaire photovoltaïque, 22% pour les filières biomasse, 18% pour l'éolien, 2% pour l'hydraulique et pour la cogénération fossile.

Sur le marché des certificats verts, près de 6.740.000 certificats verts (CV) ont été octroyés. En matière de ventes, la CWaPE a enregistré un volume de plus de 8.500.000 CV dont 56% de certificats verts provenant d'installations Solwatt, du nom de l'ancien régime de soutien. L'année 2013 a été caractérisée par une augmentation significative du nombre de transactions due principalement à l'augmentation du nombre de petits producteurs que ce soit pour la vente des octrois anticipés de certificats verts ou des octrois effectués sur base des relevés, relève le rapport de la CWaPE. En l'espace d'un an, le nombre de transactions a presque triplé et le volume de CV vendu a augmenté de plus de 75%.

Alors que la filière Solwatt ne représentait qu'environ 20% des émissions totales de certificats verts en 2010, elle atteignait plus de 49% en 2013. Ces émissions découlent donc d'octrois anticipés d'une part, et de relevés transmis par les producteurs eux-mêmes. Le nombre de certificats verts octroyés de manière anticipée avait atteint son plus haut niveau en 2012, avec environ 2.000.000 CV octroyés. Ce nombre s'est réduit à environ 1.275.000 CV en 2013 et devrait se limiter à environ 30.000 CV en 2014.

L'excédent de certificats verts sur le marché s'est traduit par une chute progressive des prix de vente des certificats verts. Cette chute affecte principalement les prix de vente des producteurs Solwatt, qui vendent pour la plupart au prix minimum garanti par Elia de 65 euros/CV. Pour la première fois depuis 2005, le stock de CV disponible sur le marché à la fin de l'année 2013 a connu une baisse, de l'ordre de 11,56%. Cette baisse s'explique par le recours accru à la vente à Elia au prix minimum et qui entraîne l'annulation des CV.

Pour les installations Solwatt, la CWaPe prévoit le pic d'octroi de certificats verts pour 2014.

Sur base de ses projections pour la période 2014-2024, la CWaPE estime qu'un retour à l'équilibre sur le marché des certificats verts pourra être atteint dès 2020 si la durée d'octroi des certificats verts est réduite à 10 ans pour l'ensemble des installations Solwatt ou à partir de 2024 en absence d'une telle décision.

Enfin, des réductions de quota de certificats verts ont été appliquées en 2013 pour 128 sièges d'exploitation, ce qui représente une réduction de charge pour ces entreprises estimée à 70 millions d'euros. En 2013, le quota était fixé à 19,40% de l'électricité fournie en Wallonie. Ces réductions de quota accordées se sont élevées au total à un peu moins de 912.000 certificats verts, soit une augmentation de près de 17% par rapport à l'année précédente (780.000 en 2012).

Nos partenaires