La princesse Astrid remet un maillot des Diables Rouges au président argentin

27/06/18 à 09:18 - Mise à jour à 09:17

Source: Belga

Le président argentin a reçu mardi matin la princesse Astrid ainsi que les vice-Premiers ministres Kris Peeters et Didier Reynders à la Casa Rosada, le siège du pouvoir exécutif à Buenos Aires. Mauricio Macri a reçu pour l'occasion un maillot et un ballon dédicacés par les Diables Rouges. Il s'est ensuite adressé à une partie de la délégation d'entreprises présentes dans le cadre de la mission économique princière pour leur vanter les mérites de son pays et les convaincre d'y investir.

La princesse Astrid remet un maillot des Diables Rouges au président argentin

© BELGA

Le président Macri fait actuellement face à une contestation de la rue, qui dénonce la politique de rigueur de son gouvernement de centre droit, dans un contexte de ralentissement de l'économie et d'inflation de plus de 20% qui plombe le pouvoir d'achat. A cela s'ajoute un accord avec le FMI -mal vu de la population qui le rend responsable de la dégradation de l'économie depuis 2001- pour un prêt de 50 milliards de dollars, synonyme de nouveaux sacrifices en perspective.

Pas plus tard que lundi, le pays avait encore été touché par une grève générale des services publics. Cela n'a toutefois pas empêché le président argentin de vanter les mérites de son pays aux hommes et femmes d'affaires belges présents à la Casa Rosada.

"Vous êtes au bon endroit au bon moment", leur a-t-il dit après s'être entretenu quelques minutes avec la princesse Astrid et les ministres des Affaires étrangères Reynders et de l'Economie et de l'Emploi Kris Peeters.

"Un changement historique"

"Nous vivons un changement historique depuis deux ans et demi" (et son accession au pouvoir, ndlr), a-t-il poursuivi. Le pays se développe ainsi rapidement, à l'entendre. "Nous laissons derrière nous des décennies de frustration, d'échecs et de mensonges. Nous voulons enfin le développer et faire partie du monde. Pour cela, nous devons donc mettre la vérité sur la table et être crédibles, afin que les hommes d'affaires viennent investir chez nous." Le président a ensuite vanté les nombreux mérites de son pays. "L'Argentine jouit d'une incroyable capacité de développement en matière d'énergie. Nous avons une énorme quantité de gaz de schiste, le meilleur vent du monde pour l'énergie éolienne en Patagonie et le meilleur soleil au nord du pays", a-t-il déclaré.

"Nous partageons une montagne avec le Chili, mais nous exportons actuellement beaucoup moins de minerais." Deux tiers de la surface du pays sont consacrés à l'agriculture et la capacité de développement dans ce domaine est donc forte, selon Mauricio Macri, qui veut faire de l'Argentine "le supermarché du monde". A tout cela s'ajoute encore un secteur du tourisme à stimuler, le pays regorgeant d'atouts (déserts, chutes d'eau, plages, le point le plus au sud de la planète, etc.).

Mais aussi des infrastructures dans lesquelles il faut investir, notamment dans la 4G et l'Internet, ce qui n'a pas été fait durant des années, a souligné le président argentin. Voilà pourquoi son gouvernement a mis en place des partenariats public-privé pour développer les ports, aéroports et édifices routiers. Mauricio Macri a dit espérer que les entrepreneurs belges le rejoindront dans cette aventure. Il les a remerciés de s'être déplacés jusqu'en Argentine mais les a prévenus que les affaires (et le pays) s'arrêteraient durant deux heures ce mardi après-midi. La sélection argentine joue en effet son avenir à la coupe du monde de football en Russie. Le président devrait effectuer une visite d'Etat en Belgique l'an prochain.

Nos partenaires