La pression fiscale en Belgique est bien l'une des plus élevées d'Europe

26/06/13 à 16:22 - Mise à jour à 16:22

Source: Trends-Tendances

La pression fiscale est bien en Belgique l'une des plus élevées d'Europe, a indiqué mercredi le président de la section "fiscalité et parafiscalité" du Conseil supérieur des Finances (CSF), Didier Leemans, au parlement fédéral.

La pression fiscale en Belgique est bien l'une des plus élevées d'Europe

© Image Globe/Stringer

En Belgique, les impôts et les contributions représentent 44% du Produit intérieur brut (PIB), contre 39% en moyenne dans les autres pays de l'Union européenne. Ce qui la situe en 3ème place dans le classement européen, après le Danemark et la Suède, a-t-il précisé devant la commission parlementaire mixte (Chambre et Sénat) chargée de la réforme fiscale dont c'était mercredi la première séance.Le différentiel est donc de 5%, a souligné M. Leemans.

Dans la répartition entre les différentes catégories de recettes fiscales, les impôts directs représentent 55% du total et les indirects 44,5% environ, a-t-il poursuivi.

Selon ce haut fonctionnaire du SPF Finances, l'imposition du travail est en Belgique plus élevée que dans les pays environnants et que la moyenne de l'Union européenne. L'imposition de la consommation se situe dans la moyenne des pays de l'UE.

Quant à l'imposition du capital, elle est en Belgique assez élevée, par rapport à des pays comme la France, l'Allemagne et les Pays-Bas.

La commission parlementaire mixte sur la réforme de la fiscalité, co-présidée par le député Carl Devlies (CD&V) et la sénatrice Marie Arena (PS), doit poursuivre ses travaux par des auditions la semaine prochaine.

Cette commission est chargée de déblayer le terrain en vue d'une réforme en profondeur de la fiscalité attendue après les prochaines élections, en mai 2014.

En savoir plus sur:

Nos partenaires