La Pologne va instaurer un "impôt sur les supermarchés"

01/08/16 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Belga

Un nouvel impôt progressif sur le commerce de détail, baptisé "l'impôt sur les supermarchés" et que les principales chaînes de distribution opérant en Pologne ont qualifié de "discriminatoire" et "xénophobe", doit entrer en vigueur le 1er septembre sur le territoire polonais, aux termes d'une loi promulguée samedi par le président conservateur Andrzej Duda.

La Pologne va instaurer un "impôt sur les supermarchés"

Andrzej Duda. © Reuters

Cette nouvelle taxe sera de 0,8% sur le chiffre d'affaires pour les entreprises aux recettes mensuelles inférieures à 170 millions de zlotys (38,3 millions euros) et de 1,4% pour celles dont le CA va au delà de cette somme.

Les entreprises aux recettes inférieures à 17 millions de zlotys en seront exemptées.

Selon le gouvernement du parti Droit et Justice (PiS), cet impôt "garantira l'égalité des droits et des chances aux petits commerçants polonais face aux grands acteurs" du secteur, celui-ci visant en priorité les grandes chaînes de distribution étrangères, fortement implantées en Pologne.

L'Organisation polonaise du commerce et de la distribution (POHiD), qui défend notamment les intérêts des groupes français Auchan, Carrefour, Castorama, E. Leclerc, allemands Kaufland, Lidl, Metro, portugais Jeronimo Martins et britannique Tesco, a annoncé le recours à "tous les moyens juridiques et institutionnels" pour dénoncer cette nouvelle mesure fiscale.

Selon la POHiD, en vertu de ces nouvelles dispositions, dix chaînes de distribution à capitaux étrangers verseront 80% du total des sommes collectées par le fisc polonais dans ce secteur qui a investi en Pologne 50 milliards d'euros et qui fait travailler environ 200.000 personnes.

Les recettes doivent permettre au gouvernement de cofinancer ses promesses sociales, dont le projet phare des conservateurs, une allocation mensuelle de 500 zlotys (112 euros) pour chaque enfant, à partir du deuxième.

Nos partenaires