La pension à 67 ans : inévitable, selon Van Rompuy

20/06/11 à 10:02 - Mise à jour à 10:02

Source: Trends-Tendances

Pour Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, il faudra tôt ou tard relever l'âge légal de la pension à 67 ans. Mais cela peut se faire sur 10 ou 15 ans, selon lui. Côté belge, on ne partage clairement pas cette analyse.

La pension à 67 ans : inévitable, selon Van Rompuy

© Reuters

L'opposition, notamment du PS et du cdH, aux recommandations de la Commission européenne pour la Belgique est un combat d'arrière-garde, dénonce Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, dans Het Laatste Nieuws lundi. Pour lui, il faudra tôt ou tard relever l'âge légal de la pension à 67 ans.

Herman Van Rompuy ajoute que cela ne doit pas intervenir de façon brutale, en une fois : "On peut le faire progressivement, sur 10 ou 15 ans, comme l'a fait par le passé le gouvernement Dehaene avec l'âge légal de la pension des femmes. Cela se fait alors de façon socialement responsable."

La Belgique maintient son opposition à une recommandation européenne sur l'âge de retraite

Joëlle Milquet, ministre belge de l'Emploi, avait répété une nouvelle fois, vendredi, l'opposition de la Belgique à la recommandation européenne relative à l'augmentation de l'âge légal de la pension lors d'une réunion avec ses collègues européens à Luxembourg. Elle a maintenu la réserve belge sur ce point.

"L'enjeu essentiel pour la Belgique est d'augmenter drastiquement le taux d'emploi entre 55 ans et 65 ans et non l'âge légal de la retraite, a-t-elle souligné dans un communiqué. Cela demandera des réformes structurelles importantes qui doivent être discutées avec les partenaires sociaux afin de ramener notre taux d'emploi des plus de 55 ans à au moins 50 %, et non 35 % comme actuellement."

Les partis flamands se disent favorables à un meilleur système bonus-malus pour les pensions

Un meilleur système de bonus-malus pourrait résoudre une partie du problème des pensions : les principaux partis flamands (N-VA, Open VLD, CD&V et SP.a) sont tombés d'accord sur le sujet dimanche après l'émission Panorama.

Une nouvelle réforme des pensions devra maintenir à l'avenir les gens plus longtemps au travail, ont-ils tous affirmé. La N-VA est particulièrement favorable à un système, analogue à celui qui prévaut aux Pays-Bas, qui avantage ceux qui travaillent plus longtemps et pénalise ceux qui travaillent moins longtemps. Aux Pays-Bas, la pension diminue de 6,5 % par an sous l'âge légal de la pension (67 ans) et augmente de 6,5 % par année supplémentaire.

Gwendolyn Rutten (Open VLD) voit aussi des avantages au système : "Il existe déjà actuellement une sorte de système bonus-malus mais on ne le sent pas vraiment parce que c'est calculé en quarante-cinquièmes (par exemple 44/45 pour quelqu'un qui travaillerait un an en moins, etc.). Si l'on veut introduire ce système, il faut l'améliorer dans les deux sens."

Le SP.a n'est pas opposé à un système de malus s'il est accompagné de mesures. Le CD&V souhaite quant à lui stimuler les gens à travailler plus longtemps mais d'une manière positive.

Le bonus pension, un petit supplément financier à la pension pour les personnes ayant travaillé plus longtemps, doit être supprimé fin 2012. Une proposition de loi existe cependant pour le prolonger.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires