La maladresse française dans le dossier des F-16

07/07/18 à 10:39 - Mise à jour à 10:40
Du Trends-Tendances du 28/06/18

Charles Michel persiste : il entend maintenir l'offre française - celle de l'avion du groupe Dassault, le Rafale - dans la course pour remplacer le vénérable F-16.

Décision à l'automne. C'est le maximum qu'il puisse faire pour Dassault et c'est même trop. Le gouvernement français et Dassault ont fait le choix hasardeux de refuser de participer à l'appel d'offres du gouvernement (34 appareils) tout en maintenant leur proposition.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires