La lutte contre la corruption, pas une priorité en Belgique

05/12/12 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Trends-Tendances

La corruption continue de faire des ravages dans le monde et touche en zone euro les pays les plus affectés par la crise, Grèce et Italie notamment, dont le classement se détériore, indique Transparency International dans son rapport annuel publié ce mercredi. La Belgique, de son côté, obtient un score assez moyen.

La lutte contre la corruption, pas une priorité en Belgique

© Transparency International

L'organisation Transparency International qui se consacre à la promotion de l'intégrité et à la lutte contre la corruption dans le monde classe chaque année plus de 170 pays sur une échelle allant de 0 (corruption perçue comme la plus forte) à 100 (corruption perçue comme très faible). Dans ce classement, la Belgique arrive en 16ème position avec un score assez moyen de 75. L'implication des institutions belges dans la lutte contre la corruption se révèle globalement assez faible.

"La promotion de l'intégrité et la gestion des conflits d'intérêts n'est pas une priorité politique en Belgique", explique Chantal Hébette, présidente de Transparency International Belgium. "La Belgique, contrairement aux pays scandinaves n'est pas pro active à ce niveau. Il n'y a, par exemple, aucun code éthique pour les ministres, les membres de cabinets et les parlementaires et aucune politique globale d'intégrité qui dépasse les actions ponctuelles menées sous la pression de l'OCDE et du Conseil de l'Europe" ajoute-t-elle.

Intégrité et crise financière ne font pas bon ménage

Dans son rapport, l'organisation constate pointe notamment un niveau de corruption "décevant" en zone euro "dans les pays les plus affectés" par la crise économique et financière. Il existe ainsi une corrélation entre l'intégrité des services publics, des médias et du système judiciaire et la crise financière selon l'organisation.

Cette année, l'Italie et la Grèce, qui vivent une crise économique sévère sont respectivement 72e et 94e, n'obtenant que 42 points et 36 points. Ces pays perdent respectivement 3 places et 14 places par rapport au classement précédent, indique Transparency. Parmi les pays récemment frappés par la crise de la dette, l'Irlande (25e), l'Espagne (30e) et le Portugal (33e) obtiennent, quant à eux, des scores supérieurs à 60.
Moins durement touchées par la crise, l'Allemagne et la France se classent respectivement 13e et 22e avec des notes supérieures à 70. Le Danemark, la Finlande et la Nouvelle-Zélande se partagent la première place des pays les plus vertueux avec des scores de 90. Japon et Royaume-Uni se classent au 17e rang, devant les Etats-Unis qui sont 19E.

Les moins bons élèves sont l'Afghanistan, la Corée du Nord et la Somalie qui occupent ex-aequo la 174e et dernière place du tableau avec seulement 8 points.

Ca.L, avec Belga

Nos partenaires