La livre souffre d'un Labour qui "n'a plus l'autorité pour gouverner"

07/05/10 à 10:00 - Mise à jour à 10:00

Source: Trends-Tendances

Les conservateurs, pourtant nettement en tête des suffrages, ne parviendront pas à obtenir la majorité absolue à l'issue de ce scrutin. Cela laissait entrevoir la possibilité de jours voire de semaines de tractations entre partis en vue de former une coalition. De quoi faire plonger la livre sterling à un plancher depuis plus d'un an.

La livre souffre d'un Labour qui "n'a plus l'autorité pour gouverner"

© Bloomberg

La livre sterling a atteint un plus bas depuis plus d'un an vendredi matin, victime de la perspective d'un parlement sans majorité absolue alors que le dépouillement des votes continuait après les élections législatives de jeudi au Royaume-Uni. A 7 h 30 (heure belge), la livre a ainsi touché 1,4597 dollar, un plancher depuis le 28 avril 2009, alors qu'il semblait clair que les conservateurs, pourtant nettement en tête des suffrages, ne parviendraient pas à obtenir la majorité absolue à l'issue de ce scrutin.

Cela laissait entrevoir la possibilité de jours voire de semaines de tractations entre partis en vue de former une coalition, un délai mal venu aux yeux du marché alors que le pays souffre d'un gigantesque déficit public dont la résorption sera l'un des grands chantiers obligés du nouveau gouvernement, quel qu'il soit.

[UPDATE 1] A 9 h 32 GMT, la livre tombait plus bas encore, à 1,4476 dollar, un niveau non atteint depuis le 23 avril 2009, alors qu'il semblait très probable qu'aucun parti ne parviendrait à obtenir la majorité absolue à l'issue de ce scrutin, même au prix d'alliances. Face à un euro particulièrement malmené ces derniers jours à cause de la situation en Grèce, mais qui se reprenait vendredi matin, la chute était encore plus marquée, la livre passant de 1,1749 à 1,1353 euro. La livre a cependant eu un sursaut lorsque Nick Clegg a estimé qu'il appartenait aux conservateurs, qui ont recueilli le plus grand nombre de voix, de chercher à former un gouvernement, plutôt qu'au parti travailliste au pouvoir.

Royaume-Uni : le Labour de Brown n'a plus "l'autorité pour gouverner" (Cameron)

"Nous devons attendre les résultats complets pour nous prononcer mais je crois qu'il est déjà clair que le gouvernement Labour n'a plus l'autorité pour gouverner notre pays, a asséné David Cameron, chef des conservateurs britanniques, peu après l'annonce de sa réélection dans sa circonscription de Witney, près d'Oxford. Même si de nombreux résultats sont encore attendus, il semble que le parti conservateur soit vraiment en passe de remporter davantage de sièges à ces élections qu'à n'importe quelle élection depuis peut-être 80 ans !"

Les conservateurs ont remporté les législatives de jeudi, avec 305 députés, soit 21 sièges de moins que la majorité absolue de 326 élus à la chambre des communes, chambre basse du parlement, selon un sondage sortie des urnes diffusé par plusieurs chaînes de télévision à la clôture du scrutin jeudi à 21 h GMT.

Le Labour remporterait 255 sièges et les libéraux-démocrates 61. A eux deux, ces deux derniers partis réuniraient donc 316 députés, ce qui les placerait devant les conservateurs, sans toutefois leur donner la majorité absolue. Plusieurs ministres travaillistes ont d'ores et déjà laissé entendre que Gordon Brown pourrait chercher à former un gouvernement de coalition avec les libéraux-démocrates, comme l'y autorise la constitution non écrite en cas de parlement sans majorité absolue.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires