La Hongrie préfère l'indépendance à l'argent de l'UE

09/08/10 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

Source: Trends-Tendances

"Nous aimerions regagner notre souveraineté économique et prendre nos propres décisions", assène le cabinet du Premier ministre hongrois, dont le pays renoncerait pour cela à la dernière tranche des 20 milliards d'euros fournis par l'UE et le FMI.

La Hongrie préfère l'indépendance à l'argent de l'UE

© Reuters

La Hongrie veut prendre ses propres décisions économiques et relancer la croissance économique seule, malgré les contraintes liées à un prêt de 20 milliards d'euros accordé en octobre 2008 par l'UE et le Fonds monétaire international, selon le cabinet du Premier ministre.

"Nous aimerions regagner notre souveraineté économique, prendre nos propres décisions, et nous aimerions que la population puisse comprendre que la croissance économique est due aux décisions de son gouvernement et non à toutes sortes de crédits pris à l'étranger !", a déclaré Mihaly Varga, secrétaire d'Etat dirigeant l'office du Premier ministre Viktor Orban, dans une interview accordée vendredi soir à la chaîne privée Hir TV.

La Hongrie a été sauvée de la faillite en octobre 2008 par un prêt de 20 milliards d'euros accordé par l'Union européenne, la Banque mondiale et le FMI, à la condition notamment que Budapest réduise son déficit budgétaire à 3,8 % du PIB en 2010 et à 2,8 % en 2011. Budapest a touché un peu plus de deux tiers de la somme mais a annoncé en février dernier renoncer aux dernières tranches, préférant se financer sur les marchés.

Jeudi, György Matolcsy, ministre de l'Economie, avait annoncé que la Hongrie ne tenterait pas de maintenir son déficit budgétaire en dessous de 3 % en 2011 si d'autres Etats membres de l'UE étaient autorisés à avoir un déficit plus important.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires