La Grèce lance l'opération de rachat d'une partie de sa dette

03/12/12 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Trends-Tendances

L'Agence grecque de gestion de la dette (PDMA) a lancé lundi la délicate opération de rachat d'une partie de la dette souveraine du pays, convenue avec ses bailleurs de fonds UE et FMI pour la maintenir sous perfusion.

La Grèce lance l'opération de rachat d'une partie de sa dette

© Reuters

L'Agence a lancé "une invitation" qui expirera "le vendredi 7 décembre" à l'adresse des "détenteurs éligibles de titres" pour participer à cette opération. Elle précise que l'Etat financera cet échange à hauteur de 10 milliards d'euros et offrira à ses créanciers privés des prix "maximum" variant de 32,2% à 40,1% de la valeur faciale des obligations qui seront rachetées.

Les prêteurs privés souhaitant participer à l'échange, conçu sur une base volontaire, reverront des obligations du FESF, le fonds européen de secours, a précisé l'Agence.

L'opération porte sur 20 séries d'obligations d'un montant de quelque 62,3 milliards d'euros, détenues par les créanciers privés du pays, après l'effacement en mars dernier de quelque 107 milliards de créances et arrivant à échéance entre 2023 et 2042, a précisé l'Agence.

La transaction vise à permettre à l'Etat grec de réduire sa dette de jusqu'à 20 milliards d'euros, dans le but de la ramener à 124% du PIB en 2020, selon l'Eurobank.

Son issue doit conditionner le déblocage, attendu le 13 décembre, du versement par l'UE et le FMI de tranches de prêts au pays, gelés depuis juin et vitaux pour lui éviter la cessation de paiement.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires