La Grèce compte sur la loterie pour gonfler ses caisses

30/09/11 à 14:55 - Mise à jour à 14:55

Source: Trends-Tendances

La société grecque de paris sportifs Opap, l'une de plus rentables du pays, a annoncé vendredi avoir convenu avec l'Etat grec "le prolongement pour dix ans du contrat d'exclusivité sur onze jeux" qu'elle détient et la concession de licences pour machines à sous, pour 935 millions d'euros.

La Grèce compte sur la loterie pour gonfler ses caisses

© Image Globe

En situation de monopole sur les jeux sportifs et figurant sur la liste des sociétés privatisables rapidement, l'Opap a accepté le prolongement de ce contrat au prix de 375 millions d'euros.

Pour la concession des licences des 35.000 machines à sous et jeux, l'Opap va payer 560 millions d'euros, dont 86 millions seront versés d'ici un an, selon ce communiqué.

Sous pression de ses créanciers, l'UE et le FMI, qui effectuent depuis jeudi un audit sur les comptes du pays, le gouvernement socialiste s'est engagé au printemps à procéder à des privatisations massives pour combler la dette du pays (plus de 350 milliards d'euros), censées rapporter à l'Etat 50 milliards d'euros d'ici 2015 et 4 milliards d'ici la fin de l'année.

Le ministre des Finances Evangélos Vénizélos a indiqué la semaine dernière que le budget de l'Etat allait engranger 1,4 milliard d'euros en septembre via des concessions ou privatisations, alors que le pays tente désespérement de regarnir les caisses de l'Etat tout en réduisant les déficits et la dette.

Jusqu'à présent, le gouvernement a seulement procédé à la vente d'une participation de 10% dans l'opérateur de télécoms Ote au groupe allemand Deutsche Telekom pour un peu moins de 400 millions d'euros.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires