La Grèce avait embauché des fonctionnaires en violant un accord UE-FMI

24/06/12 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Source: Trends-Tendances

La Grèce avait violé un accord avec l'UE et le FMI en embauchant quelque 70.000 fonctionnaires en 2010-2011, selon des rapports publiés ce dimanche par le magazine To Vima.

La Grèce avait embauché des fonctionnaires en violant un accord UE-FMI

© REUTERS

Cet hebdomadaire de centre-gauche cite un premier rapport interne en ce sens de la mission permanente de la Troïka (UE, BCE et FMI), ainsi qu'un deuxième établi par le ministre des finances par intérim, George Zannias. "Pendant que le gouvernement (dirigé par les socialistes du PASOK, NDLR) passait des lois réduisant le nombre de fonctionnaires, il en faisait rentrer par la fenêtre", selon un membre anonyme de la Troïka, cité par To Vima.

Il a ajouté que 12.000 autres personnes avaient également été embauchées dans des collectivités locales alors que des mesures d'économies par fusion de municipalités étaient officiellement en cours.

Le rapport que M. Zannias devait transmettre à son successeur désigné après l'élection du 17 juin, Vassilis Rapanos, révèle qu'il y a toujours officiellement 692.000 fonctionnaires, sans changement, alors que 53.000 ont pris leur retraite en 2010. Hospitalisé d'urgence vendredi, M. Rapanos n'a toujours pas pu prêter serment.

Alors que 40.000 départs ont eu lieu en 2011, le réduction nette n'a été que de 24.000, indique To Vima.

La Grèce s'était engagée à ne remplacer sur cette période qu'un fonctionnaire sur cinq dans le premier mémorandum négocié en l'échange d'une aide massive financière.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires