La future taxe kilométrique pour poids-lourds ne respecte pas la législation européenne

16/04/15 à 08:51 - Mise à jour à 08:51

Source: Belga

Aetis, une association européenne professionnelle d'opérateurs de péage électronique, estime que la future taxe kilométrique belge pour les poids-lourds ne respecte pas la législation européenne, car elle crée un monopole de fait pour Satellic, la société privée choisie pour piloter le système, rapporte L'Echo jeudi.

La future taxe kilométrique pour poids-lourds ne respecte pas la législation européenne

© Image Globe

Aetis a adressé, à la mi-mars, un courrier à la Commission europénne pour dénoncer les obstacles à la liberté d'accès et à la libre concurrence que pose le système belge.

"Il n'y a que le boîtier commercialisé par Satellic qui peut fonctionner en Belgique, alors que les camions équipés d'autres systèmes embarqués seront bloqués. Nous avons demandé qu'on nous fournisse les informations pouvant permettre à nos installations de pouvoir se greffer sur le système de Satellic, mais en vain", dénonce le président d'Axxès, société membre d'aetis.

Pour circuler en Belgique, les conducteurs clients des sociétés membres d'aetis devront donc racheter les boîtiers "Satellic".

En savoir plus sur:

Nos partenaires