La France annonce des coupes budgétaires "sans précédent" pour 2014

11/09/13 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

Source: Trends-Tendances

La France a revu à la baisse sa prévision de croissance pour 2014 et promis des coupes budgétaires "sans précédent", reconnaissant qu'elle n'atteindrait pas cette année l'objectif de déficit convenu avec l'Union européenne.

La France annonce des coupes budgétaires "sans précédent" pour 2014

© Thinkstock

S'il a maintenu le pronostic d'une croissance atone (+0,1%) en 2013, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a confirmé mercredi, lors d'une conférence de presse, que les timides signaux de reprise ne suffiraient pas à tenir l'objectif initial de 1,2% l'an prochain, ramené à 0,9%. Il a parallèlement confirmé que le déficit public de la France dépasserait à la fin de l'année les prévisions. Alors que le gouvernement avait annoncé 3,7% du PIB, le déficit attendu sera de 4,1%.

Pour 2014, il sera de 3,6%, en conformité avec l'exigence de la Commission européenne, a assuré M. Moscovici. Le ministre a également maintenu l'objectif d'un retour sous le plafond européen des 3% fin 2015, comme réclamé également par Bruxelles. "Le rythme de réduction des déficits ne va pas aussi vite que nous le voulons", a reconnu le ministre délégué au Budget Bernard Cazeneuve, estimant que c'était le fait "essentiellement" de "la conjoncture européenne et internationale". Une conjoncture qui a également aggravé la situation de l'emploi au 2e trimestre avec la disparition de près de 35.000 postes dans le secteur marchand.

Sur la base des prévisions annoncées mercredi, le gouvernement a établi un projet de budget 2014 qui sera détaillé le 25 septembre en Conseil des ministres. Selon ses grandes lignes, il prévoit un effort total de redressement des comptes publics réduit à 18 milliards d'euros, alors que le gouvernement s'était engagé au printemps sur un effort de 20 milliards (1 point de PIB).

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est réservé mercredi la primeur de l'annoncer: des économies "sans précédent" dans la dépense publique seront faites à la hauteur de 15 milliards d'économies, supérieures aux 14 milliards prévus.

Nos partenaires