La France a passé en mai le cap de 10 ans de déficit commercial

08/07/14 à 17:07 - Mise à jour à 17:07

Source: Trends-Tendances

Le déficit commercial de la France s'est creusé en mai, à 4,9 milliards d'euros, a annoncé le ministère des Finances mardi, scellant 10 années de soldes négatifs pour le pays.

La France a passé en mai le cap de 10 ans de déficit commercial

© Thinkstock

Le dernier excédent commercial mensuel de la France remonte à mai 2004 et se montait à 0,176 milliard d'euros. Pour retrouver un excédent en année pleine, il faut remonter à 2002 (avec 3,548 milliards d'euros sur l'année). En mai dernier, le déficit est retombé à son niveau de mars, après une légère réduction en avril (-4,1 milliards). Les exportations en mai ont atteint 36,1 milliards, en très légère hausse sur un mois, et les importations 40,9 milliards d'euros, en plus franche progression sur un mois.

A titre de comparaison, l'Allemagne a pour sa part annoncé mardi un excédent commercial de près de 19 milliards d'euros en mai, malgré un fléchissement de ses exportations. La zone euro est elle aussi excédentaire dans son ensemble, grâce en particulier à ces performances allemandes.

Le service des Douanes, qui établit cette statistique, a expliqué la dégradation du solde en France par "une poussée des importations (...) particulièrement marquée pour les produits pétroliers raffinés et pour les oeuvres d'art". Dans ce dernier cas, l'effet négatif sur le solde commercial s'explique par le rapatriement en France d'une "très importante collection". En revanche, les Douanes ont noté une évolution "très positive pour l'industrie aéronautique et spatiale, du fait de livraisons exceptionnelles de satellites", avec plus de 400 millions d'euros de grands contrats). Elles ont également relevé une "amélioration sensible" pour les produits chimiques.

En données cumulées (janvier à fin mai), la France affiche un déficit de 23,1 milliards d'euros. Le déficit commercial de la France, qui avait atteint en 2011 un record historique, a continué de reculer en 2013 pour s'établir à 61,2 milliards d'euros. Le gouvernement espère un nouveau recul cette année, grâce à la reprise chez les principaux partenaires commerciaux du pays, notamment en Europe.

Nos partenaires