La dette wallonne s'élève à 18,6 milliards d'euros

06/10/14 à 19:37 - Mise à jour à 19:29

Source: Belga

La dette wallonne s'élevait fin 2013 à 18,6 milliards d'euros, une fois prises en considération les différentes corrections opérées par l'Institut des comptes nationaux (ICN) à la demande d'Eurostat, a confirmé lundi le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix.

La dette wallonne s'élève à 18,6 milliards d'euros

Le ministre wallon du Budget, Christophe Lacroix (PS). © BELGA

A périmètre inchangé, la dette était de 6,1 milliards d'euros en 2013 (pour 4,4 milliards dix ans plus tôt), a répondu M. Lacroix à une question du député Jean-Luc Crucke (MR), en commission du parlement wallon. Mais la révision du périmètre des administrations publiques wallonnes et du mode de comptabilisation des financements alternatifs, missions déléguées, etc, ainsi que l'intégration de dettes indirectes ont augmenté la dette de près de 12,5 milliards d'euros.

Cette augmentation est principalement liée aux sociétés de logement, pour 6,5 milliards d'euros, aux missions déléguées et financements alternatifs (Sowafinal, Sowaer, Crac et Fiwapac), pour 3,7 milliards et aux sociétés reclassées, pour environ 1 milliard, a ajouté le ministre. Une partie de ces 12,5 milliards étaient déjà comptabilisés dans la dette garantie, qui était fin 2013 de l'ordre de 6,5 milliards d'euros.

"C'est la première fois qu'un chiffre est donné de manière aussi claire", s'est réjoui M. Crucke, qui a mené la fronde sur ce sujet en début d'année contre le précédent ministre du Budget André Antoine.

Le député d'opposition a convenu que cette augmentation ne constituait pas une "nouvelle dette", puisque seul le périmètre comptable avait changé. "Mais ne pas en tenir compte constituerait un risque politique majeur, en termes de crédibilité et de solvabilité de la Région wallonne, lorsqu'elle va chercher des emprunts à l'extérieur", a-t-il commenté.

La Région et l'ICN travaillent depuis plusieurs mois à la révision de la comptabilité wallonne pour la mettre en conformité aux nouvelles normes européennes. "La Wallonie a mobilisé les ressources nécessaires pour répondre à toutes les exigences d'Eurostat", a assuré le ministre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires