La croissance économique va se renforcer en 2018

08/02/18 à 15:01 - Mise à jour à 15:35

Source: Belga

Le Bureau du plan prédit un renforcement de la croissance économique en Belgique en 2018, selon ses dernières analyses publiées jeudi en vue du prochain contrôle budgétaire de printemps du gouvernement.

La croissance économique va se renforcer en 2018

/ © istock

La croissance du PIB passerait de 1,7% en 2017 à 1,8% en 2018. L'emploi continuera également de progresser (1,2% soit 57.000 unités) même si l'évolution sera moins forte qu'en 2017 (1,4%), dans un contexte de hausse salariale. Le chômage restera en nette diminution en 2018 (-35.000 unités).

Le renforcement de la croissance en Belgique sera essentiellement dû cette année à l'évolution de la demande intérieure, prédit le Bureau du plan qui pointe un ralentissement de la croissance des volumes d'exportation belges. En revanche, les importations devraient augmenter plus fortement sous l'effet de la demande intérieure, avec une évolution sur la balance des opérations courantes.

Le Bureau du plan s'attend à ce que le pouvoir d'achat s'apprécie de 2,1% en 2018, grâce, notamment, aux nombreuses créations d'emploi, aux baisses supplémentaires de l'impôt sur les personnes physiques (Tax shift) et une augmentation, un peu plus sensible que les années précédentes, des salaires bruts.

Enfin, l'institut de prévisions mise sur un climat d'investissement favorable, en raison notamment de l'organisation des élections locales en 2018 mais également sous l'impulsion des Régions.

Même si l'embellie en matière de création d'emplois sera moins impressionnante que les deux années écoulées, celle-ci poursuivra son cours, en raison de l'amélioration de la conjoncture et des mesures visant à réduire le coût du travail. Parmi les 57.000 emplois créés en 2018, le Bureau du plan s'attend à ce qu'il y en ait 47.000 dans le secteur marchand et 10.000 emplois pour des travailleurs indépendants. L'emploi public devrait se stabiliser. Le taux de chômage harmonisé (définition Eurostat) tomberait à 6,7%.

L'institut a régulièrement revu à la hausse ses prévisions de croissance pour la Belgique depuis l'été dernier, passant de 1,6% il y a six mois à 1,8% ce jeudi. Le gouvernement fédéral s'était écarté des prévisions officielles, retenant d'emblée le taux de 1,8% dans l'exercice budgétaire 2018.

La croissance en Belgique reste inférieure à celle de la zone euro même si l'écart aura tendance à diminuer en 2018. La croissance économique au sein de la zone euro était de 2,5% en 2017, elle sera de 2,2% en 2018, selon le Bureau du plan. D'après les dernières prévisions présentées mercredi par la Commission européenne, le taux de croissance de la zone euro était de 2,4% en 2017 et sera de 2,3% en 2018.

Face à l'embellie, le Bureau du plan met en garde contre les risques de perturbation de la croissance mondiale, liés à l'endettement de la Chine, aux tensions géopolitiques, à une nouvelle hausse des prix du pétrole, à l'incertitude du Brexit et à une forte hausse des taux d'intérêts à long terme.

En savoir plus sur:

Nos partenaires