La croissance économique devrait rester un peu plus faible en Wallonie qu'en Flandre

08/07/16 à 18:03 - Mise à jour à 18:03

Source: Belga

La croissance économique en Wallonie devrait rester à moyen terme légèrement inférieure à celle de la Flandre et très légèrement inférieure à la moyenne nationale, selon les perspectives économiques régionales 2016-2021 publiées vendredi par le Bureau fédéral du Plan et les trois instituts régionaux de statistiques (l'Iweps wallon, le SVR flamand et l'IBSA bruxellois).

La croissance économique devrait rester un peu plus faible en Wallonie qu'en Flandre

© istock

Alors que la croissance économique a été plus forte en 2014 en Région flamande (1,5%) qu'en Wallonie (1,3%) et à Bruxelles (1%), les écarts entre les Régions se seraient légèrement accentués en 2015, avec une croissance du PIB d'1,6% en Flandre, 1,1% en Région wallonne et 0,9% en Région de Bruxelles-Capitale, selon les estimations.

L'année 2016, marquée par une progression plus limitée des exportations et de la demande intérieure, connaîtrait un léger fléchissement de la croissance économique tant en Région flamande (1,4%) qu'en Région de Bruxelles-Capitale (0,8%), plus durement touchée par l'impact macroéconomique des attentats, et une stabilisation en Région wallonne (1,1%).

La croissance devrait ensuite accélérer l'année prochaine dans les trois Régions (+1,7% en Flandre, +1,3% en Wallonie et +1,4% en Région bruxelloise). Sur la période 2018-2021, la Flandre enregistrerait une hausse d'1,6% par an en moyenne, contre 1,4% en moyenne en Wallonie et à Bruxelles. La croissance moyenne belge sur la période serait de 1,5%.

Cette croissance, quoique faible, s'accompagnera de créations d'emplois. Sur la période 2015-2021, les créations nettes atteindraient, en moyenne, près de 24.100 personnes par an en Région flamande (soit près de 169.000 cumulées sur la période), environ 9.200 par an en Wallonie (près de 65.000 cumulées) et environ 5.400 personnes en Région bruxelloise (près de 38.000 cumulées).

Parallèlement, le taux de chômage continuerait à baisser dans les trois Régions du pays. En Flandre, il passerait de 8,3% en 2015 à 6,5% en 2021, en Wallonie de 16% à 13,3% et à Bruxelles il retomberait à 17,4% en 2021, contre 19,7% en 2015.

Sur l'ensemble de la période 2015-2021, la population active progresserait en moyenne de 0,5% par an en Flandre et à Bruxelles et de 0,2% en Wallonie.

Par ailleurs, sur la même période, la Région flamande enregistrerait des gains de productivité réelle par tête de 0,7% par an dans les branches d'activité marchande. En Wallonie et à Bruxelles, cette hausse serait de respectivement 0,5 et 0,4%. "Néanmoins, la croissance annuelle de la productivité était environ deux fois plus élevée au cours de la période 2001-2007, donc avant le déclenchement de la crise financière", rappellent le Bureau du Plan et les instituts régionaux de statistiques.

Enfin, ces prévisions, qui ne tiennent pas compte de l'impact éventuel d'un "Brexit", une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, s'attendent à une légère baisse entre 2015 et 2021, tant au niveau national qu'en Région flamande et en Région wallonne, des émissions de gaz à effet de serre.

Nos partenaires