La crise des opiacés aux USA inquiète même la Fed

14/07/17 à 10:35 - Mise à jour à 10:34

Source: Afp

La patronne de la banque centrale américaine (Fed), Janet Yellen, s'est alarmée jeudi de l'épidémie d'abus d'opiacés aux Etats-Unis et de son impact sur l'emploi et la productivité de la jeune population masculine.

La crise des opiacés aux USA inquiète même la Fed

© AFP

S'exprimant devant une commission du Sénat, Mme Yellen a estimé que la crise des opiacés --de nombreux jeunes surtout dans l'est du pays deviennent dépendants à de puissants médicaments antidouleurs avant parfois de se tourner vers l'héroïne-- "est liée à un déclin de la participation à l'emploi des travailleurs dans la force de l'âge".

"Je ne sais pas si c'est la cause" d'une baisse de la participation à l'emploi ou "si c'en est un symptôme", a ajouté Mme Yellen.

"Beaucoup d'individus avec peu de qualification ont des difficultés à trouver des emplois à revenus moyens, ce qui s'est peut-être intensifié pendant la récession", a-t-elle expliqué.

"Mais cela dure vraiment. Nous voyons maintenant que c'est hélas probablement lié à la crise des opiacés", a poursuivi Mme Yellen, mentionnant aussi un accroissement "des décès dus au désespoir, aux suicides et aux drogues".

"Nous observons une hausse du nombre de morts qui est particulièrement inhabituelle", s'est encore alarmée la présidente de la Fed.

"Je crois que les Etats-Unis sont le seul pays développé où nous voyons une augmentation des décès dans ce type de population, spécialement parmi les jeunes hommes avec peu de formation", a-t-elle affirmé ajoutant: "C'est un problème très grave".

Plus de 33.000 personnes sont mortes en 2015 après une overdose d'opiacés, dont 20.000 par médicaments sur ordonnance, un record et quatre fois plus qu'en 1999, selon les derniers chiffre des Centres de contrôles de la santé (CDC).

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires