La crise a détruit plus de 13 millions d'emplois dans les pays riches

16/09/11 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Trends-Tendances

Plus de 44 millions de personnes, soit 8,2% de la population active, sont actuellement au chômage dans les pays de l'OCDE. L'organisation s'inquiète particulièrement du chômage des jeunes et de longue durée.

La crise a détruit plus de 13 millions d'emplois dans les pays riches

© REUTERS/Jon Nazca

Le chômage demeure obstinément élevé dans la zone OCDE et les dernières projections économiques indiquent que la création d'emplois devrait rester très faible à court terme, selon un nouveau rapport de l'OCDE. Selon ce rapport, à la mi-2011, le nombre de chômeurs dans la zone s'établit à un peu plus de 44 millions, soit 8,2% de la population active. Un niveau supérieur de plus de 13 millions aux chiffres enregistrés juste avant la crise.

"De toutes les facettes de la crise financière et économique, le chômage élevé est la manifestation la plus visible du défi que pose le rétablissement d'une croissance durable. Il s'agit là du visage humain de la crise", a déclaré le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, lors de la présentation du rapport à Paris.

Le risque que le taux de chômage ne s'installe durablement à un niveau élevé s'est accru parallèlement à la forte augmentation du chômage de longue durée. Aux Etats-Unis, la proportion de demandeurs d'emploi au chômage depuis plus d'un an a triplé et atteint un niveau record de plus de 30%. Elle atteint 48,5% en Italie, 45% en Espagne et 40% en France. Parmi les principales économies de l'OCDE, seule l'Allemagne a enregistré une baisse du chômage de longue durée, même si celui reste au niveau très élevé de 47%.

17% des jenues sont au chômage

"Les pouvoirs publics ne peuvent pas rester sans réagir. Les défis que représentent un chômage élevé et durable, l'amélioration des possibilités d'emploi et la garantie de filets de sécurité sociaux adaptés, devraient figurer en tête de l'agenda politique", a plaidé Angel Gurria.

Autre source d'inquiétude: le chômage des jeunes. Au premier trimestre 2011, le taux de chômage des jeunes âgés de 15 à 24 ans s'élevait à 17,4 % dans la zone OCDE, contre 7 % pour les adultes de plus de 25 ans. Le chômage des jeunes est particulièrement élevé en Espagne (46,2%), en Italie (27,6%), au Portugal (27,2%) et en France (23,4%).

"S'attaquer de front au coût humain du chômage, en particulier pour les jeunes qui ne parviennent pas à prendre pied sur le marché du travail doit être une priorité. Il importe notamment de parvenir à une meilleure adéquation entre les acquis scolaires des jeunes et les compétences requises sur le marché du travail", a conclut le secrétaire général de l'OCDE.

Trends.be avec L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires