Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

22/08/16 à 14:29 - Mise à jour à 14:29

'La course à la Maison-Blanche n'a jamais été aussi consternante'

Vue d'Europe, la course à la Maison-Blanche semble cocasse et lointaine. Cocasse, car elle est régulièrement émaillée des déclarations folles et intempestives de Donald Trump. Lointaine, car les gens se disent que c'est une affaire entre Américains. Mais il n'y a rien de plus faux !

'La course à la Maison-Blanche n'a jamais été aussi consternante'

© Reuters

D'abord, la course à la Maison-Blanche nous concerne tous. D'ailleurs, nous n'avons même pas le choix, le locataire du bureau ovale aura, qu'on le veuille ou non, une influence sur notre vie quotidienne. Vous en doutez ? Pensez au fait que depuis que Georges W. Bush a décidé d'envahir l'Irak et de bombarder l'Afghanistan, nous en payons encore le prix des années des années plus tard. Pensez que quand Barack Obama a décidé de quitter l'Irak de manière impromptue et désordonnée, cela a laissé un vide qui fait beaucoup de bruit aujourd'hui... Et pensez également que quand Janet Yellen, la présidente de la Banque centrale américaine (Fed), décide d'augmenter ses taux d'intérêt, ce sont les économies des pays émergents qui vacillent, et les Bourses européennes qui tremblent. En 2016, dire que ce qui se passe aux États-Unis n'a aucun impact sur nous est une pure folie.

En revanche, alors qu'en Europe on semble se satisfaire de la candidature d'Hillary Clinton pour contrecarrer Donald Trump et ses idées folles, c'est moins le cas aux États-Unis. Bill Bonner, analyste et commentateur vedette de la scène financière aux États-Unis, estime par exemple qu'il n'y a jamais eu de course à la Maison-Blanche aussi consternante.

Partager

Les plus cyniques diront qu'il ne faut pas s'inquiéter. Une campagne électorale est juste une compétition entre différentes formes de baratin !

Les démocrates américains sont consternés, estime Bill Bonner, parce que leur porte-drapeau - Hillary Clinton - est une riche rétrograde, une va-t-en-guerre aux ordres des milliardaires, adoratrice de la Parasitrocratie. En d'autres mots et toujours selon lui, Hillary Clinton représente, pour la base des démocrates, la vision cauchemardesque d'un républicain ! L'an dernier, le couple Clinton a déclaré plus de 10 millions de dollars de revenus, ce qui les place parmi les plus riches d'entre les riches, insiste encore Bill Bonner.

Quant aux républicains, ils sont également consternés parce que leur candidat, Donald Trump, est un franc-tireur et un cinglé mégalomane. Ils ont peur de voir Trump, imprudent et indiscipliné, faire basculer le pays dans le chaos financier et qu'il déchaîne les foules populistes contre les initiés de la Finance. En d'autres termes, le candidat républicain n'est pas du tout républicain... C'est un démocrate de cauchemar.

Les plus cyniques, dont Bill Bonner, diront qu'il ne faut pas s'inquiéter. Une campagne électorale n'est pas un concours entre la vérité et le mensonge, ou entre le bien et le mal, c'est juste une compétition entre différentes formes de baratin !

Nos partenaires