La Corée du Nord lance la "bataille des 200 jours" pour renforcer son économie

01/06/16 à 11:03 - Mise à jour à 11:03

Source: Afp

A peine achevée une campagne de 70 jours pour renforcer la production, la Corée du Nord a donné le coup d'envoi mercredi d'une "bataille" encore plus ambitieuse correspondant apparemment au lancement d'un nouveau plan économique quinquennal.

La Corée du Nord lance la "bataille des 200 jours" pour renforcer son économie

Kim Jong-un © REUTERS

Les Nord-Coréens ont l'habitude des campagnes massives de mobilisation obligatoire où le degré de participation des gens est observé de près et sert à mesurer leur fidélité au régime.

Mais d'après les observateurs, il est relativement rare d'assister à deux campagnes de ce type dans un délai aussi court.

Les médias officiels ont salué mercredi le lancement de la nouvelle mobilisation.

"Tous les cadres du parti, les officiers de l'armée et le peuple (...) se sont déchaînés et se sont avancés, avec un courage et une vigueur 100 fois supérieurs à la normale, gonflés à bloc pour la bataille des 200 jours", écrit le journal Rodong Sinmun dans un éditorial publié en une.

On ignore ce qui est attendu au juste des habitants comme des institutions. Mais les médias officiels nord-coréens établissent un lien clair entre cette campagne et le plan quinquennal annoncé par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un lors du congrès du parti unique au pouvoir le mois dernier.

Il s'agit du premier plan économique du genre depuis des décennies. Mais peu de précisions ont été apportées, en dehors d'objectifs généraux comme le renforcement de la production, en particulier dans le domaine énergétique.

"La bataille des 200 jours constitue une sauvegarde pour la politique du parti qui permettra une percée dans la mise en oeuvre du plan quinquennal stratégique pour la croissance économique", ajoute le Rodong.

De nouvelles sanctions ont été infligées par l'ONU à la Corée du Nord en réaction à son quatrième essai nucléaire du 6 janvier et son économie est fragile.

Au cours de ces dix dernières années, un secteur privé né de l'esprit d'auto-suffisance qui avait permis à beaucoup de survivre pendant la famine de la fin des années 1990 a fait son apparition.

Cette économie non officielle est tolérée par le régime auquel elle sert de plus en plus de soutien, même si elle est étroitement surveillée.

Mais les Nord-Coréens ayant fait défection au Sud expliquent que les campagnes de mobilisation de masse entravent son fonctionnement, en privant les gens du temps libre dont ils ont besoin pour faire du commerce privé.

Selon les analystes, cette campagne pourrait alimenter fatigue et frustration. Elle débute un mois après une mobilisation de 70 jours décrétée pour préparer le congrès du parti.

L'association de défense des droits de l'Homme Human Right Watch avait alors dénoncé du travail forcé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires