"La conclusion d'un accord est la seule voie, il n'y a pas d'autre possibilité"

31/05/15 à 20:10 - Mise à jour à 20:10

Source: Belga

Trouver un accord avec les créanciers, UE et FMI, est la "seule voie" pour la Grèce, a affirmé le ministre grec de l'Economie Georges Stathakis dans un entretien paru dimanche au journal Realnews.

"La conclusion d'un accord est la seule voie, il n'y a pas d'autre possibilité"

© EPA

"La conclusion d'un accord est la seule voie, il n'y a pas d'autre possibilité", a indiqué le ministre. "Dans le cas contraire, surtout la Grèce mais aussi l'Union européenne (UE) vont entrer en territoire inconnu", a-t-il prévenu. Les négociations entre le gouvernement grec de gauche radicale et ses créanciers pour débloquer la dernière tranche des prêts UE-FMI au pays, soit environ 7 milliards d'euros, durent depuis plusieurs mois.

Ces derniers jours les deux parties ont indiqué que des progrès avaient été enregistrés malgré des divergences. "Nous souhaitons conclure l'accord pour nous assurer des sommes nécessaires, qui nous permettront de remplir nos obligations à la fois à l'intérieur du pays et à l'étranger", a souligné Georges Stathakis. Le ministre a affirmé que le pays "allait honorer ses dettes" aux créanciers et verser le 5 juin la tranche des prêts de 300 millions euros au FMI.

Le Premier ministre Alexis Tsipras s'est entretenu jeudi au téléphone avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande. Ces deux dirigeants doivent se rencontrer lundi à Berlin avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, pour discuter du renforcement de la zone euro mais le sujet de la Grèce est également à l'ordre du jour, selon des médias grecs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires