La Chine sacrifie-t-elle son "dopant" secret d'exportations ?

21/06/10 à 09:36 - Mise à jour à 09:36

Source: Trends-Tendances

La banque centrale chinoise encourage officiellement à poursuivre la réforme du mécanisme de taux de change de la monnaie chinoise. Les marchés y voient le début de la fin du lien fixe yuan-dollar et de la sous-évaluation du yuan, qui permet, selon les partenaires commerciaux de la Chine, à celle-ci de vendre ses exportations à bas prix.

La Chine sacrifie-t-elle son "dopant" secret d'exportations ?

© Bloomberg

Le yuan a atteint lundi son plus haut niveau en cinq ans sur le marché interbancaire, à 6,8089 yuans le dollar, a annoncé l'agence Dow Jones Newswire. Il s'agit de son plus haut niveau depuis la réévaluation de 2,1 % vis-à-vis du dollar du 21 juillet 2005, qui avait vu le taux de change de la monnaie chinoise passer de 8,28 yuans à 8,11 yuans le dollar.

La Banque centrale de Chine a fixé lundi matin un cours pivot de 6,8275 contre le dollar, inchangé par rapport à vendredi. Une fois ce cours quotidien fixé, le yuan est autorisé à fluctuer vis-à-vis du dollar dans une fourchette de plus ou moins 0,5 %.

Chine : la banque centrale veut poursuivre la réforme du taux de change

La banque centrale de Chine avait indiqué sur son site Internet, samedi, qu'elle encourageait à poursuivre la réforme du mécanisme de taux de change de la monnaie chinoise, sujet de contentieux entre Pékin et ses partenaires commerciaux, "et de renforcer la flexibilité du taux de change" du yuan.

Cette annonce intervient à une semaine de l'ouverture du G20 à Toronto, alors que les pressions s'accentuent pour pousser Pékin à renouer avec un système de change plus flexible qui permettrait au renminbi ("monnaie du peuple", autre nom du yuan) de s'apprécier. Les partenaires commerciaux de la Chine estiment que la sous-évaluation du yuan permet à Pékin de vendre ses exportations à bas prix.

Ces déclarations ont été largement interprétées comme la fin du lien fixe yuan-dollar, adopté à l'été 2008 et gardé depuis lors comme un des dispositifs de crise, et le signe que la devise chinoise allait de nouveau être autorisée à s'apprécier. Voici deux ans, la Chine a chevillé sa monnaie au billet vert, à quelque 6,8 yuans contre le dollar, après trois ans d'appréciation continue.

Chine : l'ajustement du yuan ne se fera pas en une fois

Dès le lendemain, la banque centrale chinoise a cependant précisé que l'ajustement du taux de change du yuan ne se ferait pas en une seule fois mais de façon "graduelle", écartant une réévaluation rapide du yuan que les Occidentaux jugent sous-évalué.

Le porte-parole de la banque centrale a ainsi indiqué dimanche que les autorités devaient garder le contrôle des "fluctuations des taux de change", ce qui laisse entendre que les gouvernants prévoient de garder leur emprise sur la valeur du yuan et ne pas le laisser s'apprécier rapidement.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires