La Catalogne risque la "récession" si la tension se prolonge

02/11/17 à 15:05 - Mise à jour à 15:05

Source: Afp

La Catalogne risque la "récession" économique si la tension se prolonge, a annoncé jeudi la Banque d'Espagne. Dans le même temps, la croissance de l'Espagne dans son ensemble serait très sérieusement ralentie.

La Catalogne risque la "récession" si la tension se prolonge

Place Sant Jaume à Barcelone. © AFP/Pierre-Philippe Marcou

Un scénario de tension politique "sévère et prolongée" déboucherait sur "une récession de l'économie catalane durant une

bonne partie de la période analysée", soit de la fin 2017 à la fin 2019, estime la banque centrale dans un rapport.

La croissance prévue pour l'économie espagnole dans son ensemble durant cette période serait inférieure de 60% aux prévisions actuelles, soit un impact de 2,5 points de pourcentage.

Dans un scénario plus optimiste, avec une tension "transitoire", la perte de PIB serait de seulement 0,3 point de pourcentage d'ici à fin 2019.

La Banque d'Espagne ne modifie pas pour l'instant ses prévisions de croissance officielles pour le PIB espagnol (3,1% en 2017 et 2,5% en 2018). Le gouvernement a, lui, déjà revu à la baisse ses ambitions pour 2018, à 2,3% contre 2,6% espérés auparavant.

La banque centrale pointe néanmoins le risque d'une "perte de confiance" des familles espagnoles, qui pourraient décider

d'épargner davantage et de repousser leurs grosses acquisitions (voiture, logement). Les entreprises pourraient de leur côté

"retarder" leurs projets d'investissements tandis que les banques accorderaient moins de crédits.

Néanmoins, "une prompte normalisation de la situation pourrait atténuer les risques encourus par l'économie", nuance le rapport.

Plus de 1900 entreprises ont transféré leur siège social hors de Catalogne depuis le 1er octobre, selon le dernier décompte du registre du commerce. La Catalogne, avec 19% du PIB espagnol en 2016, est au coude-à-coude avec Madrid (18,9%) pour le titre de région la plus riche du pays.

Nos partenaires