La Belgique rate-t-elle le train de l'e-commerce ?

14/07/17 à 11:13 - Mise à jour à 11:13
Du Trends-Tendances du 13/07/17

La fédération des entreprises des secteurs du commerce et des services pointe un manque de flexibilité dans l'organisation du travail de nuit qui pousserait nombre de distributeurs à délocaliser leurs activités d'e-commerce. Pour le SETca, dire que le travail de nuit est quasiment impossible chez nous "ne colle pas à la réalité".

C'est ce qui s'appelle enfoncer le clou ! Depuis quelque temps déjà, Comeos, l'association qui représente les sociétés actives dans les secteurs de la distribution et des services, mène un intense lobbying auprès de nos politiques en vue d'un assouplissement de la législation sur le travail de nuit dans l'e-commerce. L'enjeu ? Permettre à nos entreprises de ne plus être pénalisées face à des acteurs étrangers (pure players et magasins traditionnels) vendant massivement chez nous à partir d'entrepôts de préparation installés juste au-delà de nos frontières, essentiellement aux Pays-Bas, mais aussi en...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires