La Belgique importe 15 % à 25 % de son électricité

08/12/10 à 08:46 - Mise à jour à 08:46

Source: Trends-Tendances

Depuis vendredi et un incendie dans l'enceinte du réacteur nucléaire de Doel 4, la Belgique doit importer une grande part de l'électricité consommée. Avec la vague de froid actuelle, la proportion d'électricité d'origine extérieure peut atteindre 15 % à 25 %.

La Belgique importe 15 % à 25 % de son électricité

© Belga

Pour compenser l'arrêt du réacteur nucléaire de Doel 4, endommagé en raison d'un incendie survenu vendredi, la Belgique a eu recours massivement ces derniers jours aux importations d'électricité, peut-on lire mercredi dans L'Echo. Pour éviter une gigantesque panne électrique, le réseau doit être à tout moment en équilibre, avec une production équivalente à la consommation. Pour atteindre cet équilibre, la Belgique a eu recours massivement, ces derniers jours, aux importations.

Il serait question de 2000 à 3000 MW, sur une consommation moyenne de 12.500 MW, ce qui représente 15 à 25% de la consommation. Toutes les capacités d'importation sont mobilisées à la frontière avec les Pays-Bas, fournissant près de 1400 MW de capacité. Des réserves existent encore à la frontière avec la France, d'où la Belgique importe, selon les heures, quelque 1000 à 1500 MW de capacité.

Vendredi, Electrabel a dû arrêter le réacteur nucléaire de Doel 4. Un incendie dans une salle des machines a endommagé l'alternateur de la centrale, dans la partie non nucléaire du site. On ignore aujourd'hui quand ce réacteur pourra être remis en service. Or, Doel 4 est un des plus importants des sept réacteurs nucléaires en service en Belgique, avec une puissance de 1008 MW. En outre, la vague de froid provoque actuellement une forte consommation d'électricité: la consommation dépasse pour l'instant, lors du pic de 18 heures, les 13.100 MW.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires