La Belgique endettée à hauteur de 106,6% en 2014

01/07/15 à 15:05 - Mise à jour à 15:05

Source: Belga

Le taux d'endettement belge atteignait l'an dernier 106,6% du PIB, ressort-il du rapport annuel de l'Agence de la dette, présenté mercredi à Bruxelles. Depuis le début de la crise en 2007, le taux a progressé de près de 20 points de pour cent. Sur les 19 pays de la zone euro, seuls cinq sont parvenus à réduire leur taux d'endettement l'an dernier.

La Belgique endettée à hauteur de 106,6% en 2014

© EPA

Depuis le début de la crise en 2007, le taux a progressé de près de 20 points de pour cent. Sur les 19 pays de la zone euro, seuls cinq sont parvenus à réduire leur taux d'endettement l'an dernier.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette augmentation depuis 2007. La Belgique détient plus d'actifs qu'à cette époque et elle a depuis lors octroyé une aide financière à d'autres pays européens en difficultés.

Le ratio d'endettement de notre pays devrait se stabiliser ces deux prochaines années avant de baisser à partir de 2017, selon l'Agence de la dette.

En 2014, les besoins bruts de financement du Trésor se sont élevés à 38,19 milliards d'euros. Le déficit en termes de caisse s'est élevé à 10,51 milliards d'euros, contre 5,69 milliards en 2013. "La vente des parts dans BNP Paribas Fortis en 2013 avait contribué à réduire le déficit budgétaire", a commenté Marc Monbaliu, administrateur général de l'Agence.

En outre, les émissions à moyen et long termes se sont élevées à 35,66 milliards d'euros. Les obligations linéaires (OLO), qui constituent la principale source de financement, ont été émises à concurrence de 31,83 milliards d'euros, soit 1,83 milliard de plus que prévu. "Cela n'a donc pas posé problème que le montant prévu de 3,0 milliards d'euros n'ait pas été atteint pour les Euro Medium Term Notes (EMTN) et les Schuldscheine: le Trésor a en effet émis 2,24 milliards dans ces instruments de financement flexibles, "qui restent des produits sur mesure, répondant à la demande d'investisseurs", selon M. Monbaliu.

Ces EMTN ont toutefois connu plus de succès au premier semestre 2015 puisque 3,2 milliards avaient déjà été rentrés au 30 juin 2015, moyennant cet instrument. L'Agence a récemment rehaussé son objectif pour les EMTN en 2015, à 5 milliards. Au total, deux tiers du programme de financement ont déjà été réalisés en six mois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires