La Belgique de 2012 : chômage en hausse, croissance négative

Source: Trends-Tendances

L'Ires prévoit une croissance négative du PIB belge, à - 0,3 % cette année. Le chômage, lui, grimperait de 6,6 % à 8,2 % de la population active. Portrait-robot de la Belgique de 2012.

La Belgique de 2012 : chômage en hausse, croissance négative

© Image Globe/John Thys

L'Institut de recherches économiques et sociales (Ires) estime jeudi, dans un communiqué sur ses perspectives économiques 2012, que la croissance du PIB belge pour l'année 2012 devrait s'établir à - 0,3 %. En octobre dernier, il tablait encore sur une croissance de 1,5 % pour 2012.

Croissance : plombée par une demande en berne et la crise de confiance

Alors que le gouvernement fédéral a confectionné son budget sur base d'une croissance cette année de 0,8 %, une prévision déjà revue à la baisse par rapport au 1,6 % initialement calculé, cette prévision pourrait encore être abaissée, indiquait récemment la Cour des comptes. La Banque nationale évoquait, de son côté, un taux de 0,5 %, qui nécessiterait des mesures d'économies additionnelles. Un groupe de banques table même sur une croissance de seulement 0,1 %.

"Cette révision importante se justifie par la prévision d'une évolution faible ou négative de toutes les composantes de la demande (consommation, investissement, dépenses gouvernementales et commerce extérieur)", indique l'Ires. La baisse de la prévision est également justifiée par "l'étendue de la crise de confiance et l'ampleur de l'ajustement budgétaire prévu dans l'accord de gouvernement".

Emploi : le chômage passera de 6,6 % à 8,2 %

L'Institut prévoit une hausse du nombre de chômeurs, d'environ 38.000 unités en 2012, alors que ce nombre a diminué d'environ 11.000 unités en 2011. Par ailleurs, après avoir augmenté de 58.000 unités l'année dernière, l'emploi ne devrait plus augmenter que d'environ 4.600 unités en 2012.

"Cette faible performance découle de la piètre croissance du PIB que nous prévoyons et du fort recul des intentions d'embauches des entreprises au cours des derniers mois. Cette dégradation du marché du travail fera grimper le taux de chômage, de 6,6 % de la population active actuellement à 8,2 % fin 2012."

Consommation : l'indice des prix redescendra à 2,2 %

L'indice des prix à la consommation redescendrait pour sa part à 2,2% en 2012, contre 3,5% en 2011.

Déficit budgétaire : réduit à 2,8 %

De son côté, "en tenant compte de l'objectif budgétaire fixé dans l'accord de gouvernement", le déficit budgétaire des administrations publiques serait réduit à 2,8 % du PIB en 2012.

Exportations et importations en baisse en 2012

Enfin, l'Ires prévoit encore, entre autres, une baisse des exportations (- 0,6 %) et des importations (- 0,4 %) de la Belgique en 2012.

Trends.be, avec Belga

L'économie ralentit dans la plupart des grands pays de l'OCDE 

Plus largement, les indicateurs composites avancés de l'Organisation de coopération et de développement économiques, conçus pour anticiper les points de retournements de l'activité économique par rapport à sa tendance, continuent de signaler un ralentissement de l'activité dans la plupart des pays de l'OCDE et des grandes économies non membres. 

L'analyse de ce mois-ci n'est que légèrement modifiée par rapport à celle du mois dernier pour la plupart des pays, excepté pour le Japon, les Etats-Unis et la Fédération de Russie dont les indicateurs composites avancés montrent des signes forts d'un changement positif de la dynamique et restent au-dessus de leurs tendances de long terme, pointe l'OCDE. 

L'indicateur composite avancé de la Chine s'est détérioré depuis le mois dernier et signale un ralentissement de l'activité économique vers sa tendance de long terme. Quant aux autres grandes économies et à la zone euro, leurs indicateurs composites avancés continuent de signaler un ralentissement. 

Les derniers articles en un clin d'oeil




Nos partenaires