La Belgique continue de dominer le classement européen de la taxation du travail

16/06/14 à 16:18 - Mise à jour à 16:18

Source: Trends-Tendances

La Belgique reste le pays européen où la taxation du travail est la plus élevée, selon le dernier rapport sur les tendances fiscales dans l'Union, présenté lundi par la Commission. Avec un coin fiscal de 50,1% en 2013, et malgré une baisse de 0,4 points, elle domine des épaules et de la tête ce classement européen.

La Belgique continue de dominer le classement européen de la taxation du travail

Le coin fiscal mesure le rapport entre les impôts et cotisations sociales, et le coût total d'un travailleur sans enfants gagnant 67% du revenu moyen. La Belgique flirte avec les 50% depuis plus d'une dizaine d'années. Elle devance l'Allemagne (45,1% en 2013), l'Italie (44,7%) et la France (45,6%), et est désormais talonnée par la Hongrie, où le coin fiscal a fortement progressé ces dernières années pour s'établir à 49,0%.

Dans les pays scandinaves, le coin fiscal sur le travail est plus faible (36,6% au Danemark; 40,8% en Suède), tandis qu'au Royaume-Uni il est de moitié inférieur à celui de la Belgique (26,9%). La Suède (-6 points en une décennie) et les Pays-Bas (-7 points en dix ans, à 32,1%) sont les pays qui ont le plus substantiellement réduit le poids des impôts sur le travail.

Au niveau agrégé dans l'Union européenne, la taxation implicite du travail n'a pas baissé ces dernières années, en dépit des objectifs politiques affichés. La taxation de la consommation, avec des taux de TVA en nette hausse, a quant à elle assez nettement augmenté, de même que les taxes sur l'énergie.

Globalement, les recettes fiscales ont augmenté dans l'UE, une tendance tirée surtout par la Hongrie, l'Italie, la Grèce, la France et la Belgique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires