"La baisse du coût du travail ne peut pas servir à augmenter les salaires"

12/09/16 à 11:00 - Mise à jour à 11:23

Source: Trends-Tendances

Le vice-Premier ministre Kris Peeters ne désespère pas de voir les partenaires sociaux s'accorder sur son projet de loi balisant la flexibilité au travail, ainsi que sur l'adoption d'une marge salariale plus stricte pour le prochain accord interprofessionnel.

A gauche, on le dépeint comme le fossoyeur de la concertation sociale. Lui n'a pourtant que ce mot-là à la bouche : concertation. Kris Peeters la juge cependant plus pertinente au niveau sectoriel. C'est là, dit-il, que l'on pourra trouver " les solutions les plus innovantes " pour adapter notre organisation du travail à une économie mondiale en pleine transformation.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

TrendsInformation Services

Nos partenaires