L'UCM préconise la suppression des intérêts notionnels

30/08/16 à 09:27 - Mise à jour à 09:27

Source: Belga

L'Union des classes moyennes, qui représente les indépendants et les PME, est un faveur d'une suppression phasée des intérêts notionnels, contrairement à la Fédération des entreprises belges (FEB), pour financer une baisse de l'impôt des société à l'étude au gouvernement.

L'UCM préconise la suppression des intérêts notionnels

UCM Bruxelles. © Google

Les deux associations divergent sur la manière d'atteindre le même objectif, une baisse du taux de l'impôt des sociétés (Isoc), rapporte L'Echo mardi.

"L'UCM soutient une suppression phasée des intérêts notionnels au rythme de la baisse du taux nominal de l'Isoc", détaille l'union dans une "note de positionnement". La déduction profite peu aux PME: "seulement 23,68% du montant des déductions fiscales ont bénéficié en 2012 à des entreprises de moins de 50 travailleurs."

L'UCM suggère l'éviction progressive de ces déductions à mesure que le taux facial de l'Isoc diminue. L'association préconise aussi une baisse du taux à 25%, avec un taux réduit pour les PME à 20%.

Nos partenaires