L'OCDE lance un portail des produits dangereux

19/10/12 à 11:39 - Mise à jour à 11:39

Source: Trends-Tendances

L'OCDE vient d'ouvrir un portail pour savoir quels sont les produits qui ont été retirés (ou interdits) d'un marché en Europe ou dans d'autres états de l'OCDE. Il devrait servir à informer les consommateurs et aussi à mieux coordonner l'interdiction des produits dangereux

L'OCDE lance un portail des produits dangereux

© ThinkStock

Si les constructeurs automobiles parlent volontiers des rappels qu'ils organisent lorsqu'un modèle est défectueux, ce n'est pas le cas de tous les fabricants. C'est la raison pour laquelle l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économique) a décidé d'ouvrir un portail ouvert à tous, avec les informations des produits retirés récemment dans des marchés européens, américains, canadiens et australiens. D'autres pays devraient suivre.

"Ce portail, a pour objet de promouvoir et d'améliorer la sécurité des produits " indique le communiqué de l'institution. " L'OCDE estime que les décès et les blessures imputables à des produits défectueux coûtent chaque année plus de mille milliards USD. " Ce portail fonctionne en français et en anglais.

4 produits retirés pour la Belgique

En parcourant ce service pour la Belgique, seuls 4 produits étaient mentionnés : un pétard (Black Pirat), une petite radio, Waxiba, qui peut prendre feu, et a été refusée par les autorités douanières, une lampe LED, Aijia, qui présente le même souci, et une autre lampe LED portative. Tous ces produits sont d'origine chinoise.

" Les consommateurs pourront vérifier si un produit - un biberon ou une bicyclette, par exemple - qu'ils envisagent d'acheter en magasin ou via Internet a été retiré des rayons dans un autre pays " commente le communiqué. Les pays pourront mieux coordonner les interdictions.

"Les administrations de nombreux pays publient régulièrement sur leurs sites web les avis de rappels de produits dus à des problèmes de sécurité, mais le portail de l'OCDE constitue un point d'accès unique, avec des informations disponibles dans plus de cent langues. Les autres pays sont encouragés à se joindre à cette initiative."

La Commission européenne publie déjà un document appelé Rapex, qui fait la liste des derniers rappels. En 2012, elle a publié 42 rapports Rapex. Le système de l'OCDE a l'avantage de permettre une recherche pays par pays.

R.v.A.

En savoir plus sur:

Nos partenaires